GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Moyen-Orient

    Irak: près de 100 morts dans un naufrage sur le Tigre, à Mossoul

    media Vue générale de la ville de Mossoul, en Irak, située sur les bords du Tigre, en janvier 2018 (Photo d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    Environ 100 personnes sont mortes jeudi dans le naufrage d'un bac sur le Tigre à Mossoul, selon un bilan qui n'a cessé d'augmenter en quelques heures. L'accident le plus meurtrier en Irak depuis des années est survenu en pleine célébration de Norouz, le nouvel an des Kurdes.

    Cet incident a provoqué un vif émoi dans la ville qui n'a repris les commémorations de fêtes comme Norouz et autres sorties familiales sur les rives du fleuve que depuis peu, après avoir passé trois années sous la férule des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

    En début de soirée jeudi, le bilan des morts s'élevait à 100. Ces familles avaient embarqué pour traverser le fleuve en direction de parcs aménagés où les familles piquent-niquent traditionnellement pour Norouz, le nouvel an fêté par les Kurdes et décrété jour férié dans l'ensemble du pays.

    Un bateau surchargé

    L'incident est né de la conjonction de la surcharge du bateau et du haut niveau de l'eau. D'une part, ce bateau qui transportait des familles et des enfants se rendant dans un complexe touristique de Mossoul « a fait naufrage car il y avait trop de passagers à bord, plus d'une centaine », a expliqué un responsable des services de sécurité à Mossoul. De l'autre, après d'importantes pluies ces derniers jours, les autorités avaient ouvert des écluses pour alléger la pression au niveau du grand barrage de Mossoul.

    Un deuil national de trois jours a été décrété jeudi soir par le Premier ministre irakien, Adel Abdel Mahdi, qui s'est rendu sur le lieu de l'accident et à la morgue où ont été transportés les corps. L'ONU a déploré « une terrible tragédie ».

    En Irak, où des manifestations dénoncent régulièrement la déliquescence et l'absence d'entretien des services publics, cette question est particulièrement sensible. Si les guerres à répétition et les attaques jihadistes ont fait des centaines de milliers de victimes ces dernières années en Irak, des accidents de ce type sont rares. Le dernier naufrage remonte à mars 2013, quand un bateau restaurant avait coulé à Bagdad, là aussi sur le Tigre, faisant cinq morts.

    ( Avec AFP )

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.