GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Iran: l'ayatollah Khamenei critique les Européens dans son discours de Nouvel An

    media L'ayatollah Ali Khamenei, lors du discours du nouvel an. Handout via REUTERS

    Dans son premier discours politique à l'occasion du Nouvel An iranien, le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei a violemment critiqué les Européens en affirmant qu'on ne devait pas compter sur l'Europe.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    L'ayatollah Khamenei, qui prononçait son traditionnel discours du Nouvel An devant des milliers de fidèles réunis dans la ville sainte de Machhad dans le nord-est du pays, a été particulièrement dur à l'égard des pays européens. Il a dénoncé le manque de volonté des pays européens pour faire face aux Etats-Unis qui ont quitté en mai 2018 l'accord nucléaire et imposé de nouvelles sanctions qui touchent de plein fouet l'économie iranienne.

    « Les Européens n'ont pas résisté face aux Américains »

    « Non seulement, les Européens n'ont pas résisté face aux Américains, mais ils ont eux-mêmes quitté de fait l'accord nucléaire, en imposant de nouvelles sanctions contre l'Iran. Le canal financier qu'ils ont créé ressemble à une plaisanterie amère. Comme par le passé ils nous ont poignardés dans le dos, ils nous ont trahis. Par conséquent, on ne peut rien attendre d'eux », a affirmé l'ayatollah Ali Khamenei.

    Le canal financier annoncé par les Européens et qui n'est encore entré en fonction est loin de répondre aux attentes de l'Iran. Le pays comptait sur l'Europe pour contrer les sanctions américaines et maintenir ses relations commerciales avec le reste du monde. Même les responsables du gouvernement modéré du président Rohani ont critiqué ces dernières semaines l'attitude de Bruxelles. Mais le discours de l'ayatollah Khamenei marque un durcissement à l'égard des pays européens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.