GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: fascisme et meurtre simulé s'invitent dans les clips de campagne

    media Ayelet Shaked, ici le 19 novembre 2018, s'est fait remarquer par un clip de campagne provocateur. REUTERS/Amir Cohen/File Photo

    Israël est en pleine campagne électorale, en vue des élections législatives anticipées du 9 avril. Et les candidats multiplient les clips vidéo polémiques mis en ligne sur les réseaux sociaux.

    de notre correspondant à Jérusalem,

    En Israël, la loi électorale n’autorise les publicités politiques à la télévision que durant les deux dernières semaines de la campagne. Un délai que les partis et candidats n’ont pas attendu : depuis plusieurs semaines déjà, ils font leur promotion, s’attaquent mutuellement sur les réseaux sociaux. Et ces courtes vidéos sont un format très prisé par les équipes de campagne.

    Particulièrement par celle de Benyamin Netanyahu, qui multiplie les attaques contre le principal rival du Premier ministre sortant, Benny Gantz, ancien chef d’état-major et à la tête d’une liste centriste. Le chef du gouvernement l’accuse de faiblesse, assure que s’il est élu, la sécurité d’Israël sera menacée par l’Iran et les factions palestiniennes.

    Parfum au fascisme…

    Deux vidéos diffusées par d’autres candidats ont aussi fait parler d’elles cette semaine. La première a été diffusée lundi 18 mars au soir par la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, qui se présente sous les couleurs d’un nouveau parti : la nouvelle droite.

    Quadragénaire et jeune figure de l’extrême droite israélienne, Ayelet Shaked y détourne une publicité pour un parfum. Avec des allures de mannequin, on la voit s’apprêter, descendre langoureusement un escalier, poser à côté d’un tableau et mettre un parfum baptisé « fascisme ». Les images sont accompagnées d’une musique douce et d’une voix qui susurre « révolution judiciaire, gouvernance, séparation des pouvoirs ». Ayelet Shaked conclut : « Pour moi, ça sent la démocratie ».

    Elle qui se targue d’avoir réussi à nommer des juges plus conservateurs, d’avoir mis des freins à ce qu’elle qualifie d’activisme judiciaire de la part de la Cour suprême qui, selon elle, gouverne le pays en lieu et place du Parlement, raille ainsi ses opposants qui l’accusent de fragiliser les fondements de la démocratie israélienne. En se parfumant – au sens propre – de « fascisme », la ministre savait que sa vidéo ne passerait pas inaperçue. Mais elle cherchait certainement aussi cet effet, car son parti accuse une légère baisse dans les sondages.

    … et assassinat (fictif) d’un député arabe israélien

    La deuxième vidéo qui a marqué la semaine fait elle carrément l’objet d’une plainte en justice. Oren Hazan, élu sur la liste du Likoud de Benyamin Netanyahu en 2015, mais qui a essuyé un échec lors des primaires du parti cette année, se présente à la tête d’un petit parti. Les sondages lui prédisent une nouvelle défaite lors des législatives.

    Habitué des propos outranciers, des attitudes provocatrices, il a provoqué une polémique avec sa vidéo. Le clip est un détournement d’une scène du film Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone. Les visages des deux protagonistes sont remplacés par le sien et celui d’un député arabe israélien Jamal Zahalka. Le second y dit qu’il préfèrerait mourir plutôt que de chanter l’hymne israélien. « Si tu veux mourir, meurs. Ne menace pas de le faire » lui répond Oren Hazan qui tire alors et abat Jamal Zahalka.

    Le député arabe a porté plainte auprès de la police pour incitation au meurtre et il demande au comité central des élections d’interdire la vidéo.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.