GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kosovo: Le Parlement a été dissous par les députés, signale l'AFP
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    • Chine: des morts et des disparus dans des coulées de boue dans une région montagneuse du sud-ouest du pays (autorités)
    • Inde: spectaculaire arrestation de Palaniappan Chidambaram, ancien ministre des Finances devenu l'un des leaders de l'opposition
    • Ce 22 août, la Russie a lancé «Fiodor», son premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale
    • Texas: douzième exécution depuis le début de l'année aux États-Unis
    Moyen-Orient

    Yémen: un hôpital touché par une frappe aérienne, des enfants parmi les victimes

    media Les dégâts aux alentours de l'hôpital de Kitaf, au Yémen, après une frappe aérienne qui a fait huit morts, dont quatre enfants. Save The Children via REUTERS

    Au Yémen, alors que le conflit entre dans sa cinquième année, une frappe aérienne a fait huit morts dont quatre enfants. L'explosion a touché un hôpital soutenu par Save The Children. Les infrastructures ont également été endommagées.

    « Un missile a touché une station d'essence près de l'entrée de l'hôpital de Kitaf, à une centaine de km de Saada dans le nord-ouest du pays », a déclaré l’ONG dans un communiqué. Parmi les victimes figurent quatre enfants, des membres du personnel de santé et des vigiles, a précisé Save the Children, appelant à « une enquête d'urgence sur cette nouvelle atrocité ».

    Suite à cette frappe, l’établissement a dû fermer, du moins temporairement, explique Joëlle Bassoul, responsable Moyen-Orient de Save the Children. « Le personnel est très choqué évidemment par l’attaque, comme c’est un espace qui devrait être protégé selon les lois internationales. Les patients qui étaient présents ont été évacués, et du coup 5 000 personnes qui profitaient des services de cet hôpital se retrouvent aujourd’hui sans recours, donc ils doivent aller ailleurs pour subvenir à leurs besoins médicaux. »

    Problèmes d'accès

    L’ONG, qui rappelle que les enfants sont aujourd'hui les premières victimes du conflit, souligne aussi les difficultés qu’il y a à poursuivre leur mission au jour le jour. « Des attaques de ce genre rendent notre travail un peu plus difficile au quotidien. En plus du conflit qui est actif au quotidien, l’accès est très difficile, non seulement pour tout ce qui est médical, les autres genres d’aides qu’on apporte que ce soit au niveau de l’éducation, de la nourriture, de l’eau, du sanitaire, donc l’accès aux populations dans le besoin est compliqué par plusieurs causes liées au conflit directement. »

    La guerre au Yémen a fait depuis mars 2015 quelque 10 000 morts, en majorité des civils, et a provoqué la pire crise humanitaire en cours dans le monde, selon l'ONU. D'autres sources donnent un bilan nettement supérieur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.