GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: des diplomates étrangers bien silencieux au procès Khashoggi

    media Un manifestant tient un portrait du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à l'extérieur du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, le 25 octobre 2018. REUTERS/Osman Orsal

    En octobre dernier, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi était assassiné au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie. Après avoir nié toute responsabilité, les autorités du royaume ont fini par admettre un meurtre commis par des éléments « incontrôlés » et ont accusé onze ressortissants saoudiens, dont le procès s'est ouvert en janvier dernier. Les audiences se déroulent à huis clos, mais des diplomates étrangers - et notamment français - ont pu y assister, ce qui suscite des critiques.

    Les pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont été invités par les autorités saoudiennes à suivre le procès des 11 accusés du procès Khashoggi. C'est ainsi que des diplomates - français notamment - ont assisté à des audiences à Riyad. Mais ces observateurs restent silencieux, aucune information ne filtre sur le déroulement du procès. Par ailleurs, leur présence risque d'offrir une caution internationale à un processus judiciaire opaque.

    Il y a quelques jours, la rapporteuse spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, s'en est inquiétée. Un sentiment partagé par Katia Roux de l'organisation de défense des droits humains Amnesty International.

    « Les organismes indépendants de surveillance et les médias ne sont pas autorisés à assister au procès qui se déroule donc à huis clos depuis début janvier, ce qui est extrêmement préoccupant, estime-t-elle. Dans ces conditions inacceptables, la présence de ces diplomates risque d’être perçue comme la légitimation d’un procès potentiellement marqué par des irrégularités. Et le fait de garder le silence sur la manière dont se déroule ce procès pour ces gouvernements les rend finalement complices d’un système judiciaire biaisé. »

    Le mois dernier, 36 pays ont lancé un appel demandant à l'Arabie saoudite « une enquête rapide et approfondie » sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Le royaume, de son côté, refuse toute enquête internationale indépendante.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.