GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: Benyamin Netanyahu bien placé pour un 5e mandat

    media Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu félicité par ses partisans au soir des élections législatives du 9 avril, alors que son adversaire Benny Gantz revendiquait aussi la victoire. REUTERS/Ronen Zvulun

    Au coude à coude avec Benny Gantz, les projections des médias israéliens donnaient ce mercredi matin 10 avril Benyamin Netanyahu mieux placé que son principal concurrent pour former une coalition.

    Benyamin Netanyahu est-il en marche pour un cinquième mandat ? La réponse restait incertaine ce mardi matin. Les premiers sondages sortis des urnes diffusés par les télévisions israéliennes donnaient le Likoud (centre) de Benyamin Netanyahu et la liste de centre droit Bleu-Blanc de Benny Gantz au coude à coude. La prudence était de mise en l'absence de résultats officiels. D'autant que de tels sondages avaient été démentis par les résultats par le passé, lors des législatives de 2015 par exemple, où les Israéliens s'étaient endormis avec un Premier ministre et réveillés... avec un autre.

    Selon ces premières données en tout cas, le Likoud (droite) de Benyamin Netanyahu est crédité de 33 à 36 sièges, la liste de centre droit Bleu-Blanc de Benny Gantz de 36 ou 37 sièges. Ce qui est donc sûr, c’est que l'un et l'autre restent loin de la majorité absolue (61 sur 120) et qu'ils devront s'allier à d'autres formations pour gouverner.

    Et au petit matin, après le dépouillement de 96% des bulletins et selon les projections des médias, c'est le Premier ministre sortant qui semblait bien placer pour former une coalition de droite et conserver son poste.

    Preuve que le scrutin était serré, mardi soir, les deux rivaux ont tous deux revendiqué une victoire « claire ».

    « Le bloc de droite mené par le Likoud a remporté une victoire claire », a déclaré Benyamin Netanyahu dans un communiqué. Il a indiqué qu'il se mettrait le soir même à la constitution d'un gouvernement « avec nos partenaires naturels ».

    « C’est une nuit de victoire fantastique, fantastique, a ensuite lancé Benyamin Netanyahu, en poste depuis 2009 et candidat à un cinquième mandat, devant ses partisans à Tel-Aviv. Le Likoud a grandi de manière exceptionnelle. Je suis très ému que le peuple d'Israël m’ait accordé à nouveau sa confiance pour la cinquième fois. Et une confiance accrue. J’ai l’intention d’être le chef de gouvernement de tous les Israéliens, de droite et de gauche, juifs et non-juifs. Car je prends soin de tous. C’était comme ça et cela continuera à l’être. »

    Il y a eu ces deux dernières années beaucoup d’enquêtes, beaucoup de haine à son encontre et contre sa famille. Aujourd’hui, ils ont la réponse : Benyamin Netanyahu sera Premier ministre pour de nombreuses années encore.

    Les partisans de Netanyahu sûrs de leur victoire 10/04/2019 - par Guilhem Delteil Écouter
    Le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahu aux côtés de sa femme Sara après l'annonce des sondages sortis des urnes, à Tel Aviv, le 10 avril 2019. REUTERS/Ronen Zvulun

    Au quartier général de Bleu-Blanc à Tel-Aviv, les sympathisants de Benny Gantz ont eux explosé de joie à l’annonce des sondages. « C'est une journée historique. Plus d'un million d'Israéliens ont voté Bleu-Blanc ! », a déclaré le nouveau venu de la politique israélienne. « Le président doit nous confier le soin de former le prochain gouvernement car nous sommes le parti le plus important », a-t-il revendiqué avant de promettre d'être « le chef de gouvernement de tous et pas seulement de ceux qui ont voté pour nous. Nous saurons parler avec tous, coopérer avec tous et créer un système gouvernemental commun qui servira religieux et laïcs, juifs et non-juifs, et ne renoncera à personne au sein de la société israélienne ».

    Nous sommes si fiers de Benny. Il sera un très bon dirigeant pour Israël, ce que Bibi n’était pas.

    Emotion et fête chez les militants de Benny Gantz 10/04/2019 - par Murielle Paradon Écouter

    Une fois les résultats officiels, il reviendra au président Reuven Rivlin de désigner la personne chargée de constituer une nouvelle coalition.

    Si les tendances données par les sondages se confirmaient, la gauche se retrouverait laminée, le Parti travailliste étant crédité de six ou huit sièges.

    Qu'en dit la presse matinale du mercredi 10 avril ?

    La presse papier a été prise de vitesse par la longue nuit électorale. Le quotidien Yediot Aharonot a même dû sortir une seconde édition, plus à jour, rapporte notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

    Les journaux renvoient ce matin dos à dos les deux protagonistes de ce scrutin : Netanyahu et Gantz. Mais les sites internet des journaux sont là pour départager ce matin les deux prétendants à la couronne avec les résultats en direct. Les deux grands partis sont dans un mouchoir de poche. La victoire semble toutefois plus que probable de Bibi, avant même le dépouillement des voix des soldats qui, rappellent les commentateurs, viennent en général l’aile droite de l’hémicycle.

    Plusieurs éditorialistes proposent un gouvernement d’union nationale dans lequel siégeraient côte à côte le Likoud de Netanyahu et la formation Bleu-Blanc de Gantz. Une union qui semble contre-nature après les attaques personnelles échangées par les deux hommes pendant la campagne électorale.

    Haaretz, le quotidien libéral, rejette en tout cas cette éventualité avec un virulent éditorial intitulé : « non à une coalition de sauvetage du suspect numéro un. » Ce suspect vous l’aurez reconnu : Benyamin Netanyahu sur lequel pèsent plusieurs actes d’accusation pour corruptions et autres malversations.

    La presse se penche également sur l’effondrement de la gauche israélienne, le parti travailliste et les partis arabes. Les journaux appellent ce matin à des examens de conscience pour le parti travailliste dont il ne reste pratiquement plus rien. Et aussi pour l’électorat arabe israélien, pour son faible taux de participation et sa profonde division politique.

    Un chroniqueur suggère ce matin d’augmenter encore et de manière considérable le seuil électoral pour renforcer les grands partis et réduire à néant les petites formations qui compliquent la mise sur pied d’une coalition gouvernementale viable et surtout stable.

    Et une journaliste du quotidien Israël Hayom, proche du Likoud, pousse un cri de soulagement et conclut : « Ainsi s’achèvent fort heureusement cent jours d’une campagne électorale des plus sales et des plus haineuses qu’ait connue Israël... »

    On s'y attend depuis des années, on a bien observé l'évolution de la vie politique israélienne depuis quinze ans et effectivement, l'échiquier politique penche de plus en plus à droite voire vers l'extrême droite [...] globalement, les gens sont lassés de la question israélo-palestinienne, ils ne veulent plus qu'elle demeure au centre des préoccupations, ce qu'ils veulent c'est un discours sécuritaire très clair. Et c'est là que c'est paradoxal parce qu'en tant que chef d'état-major il [Benny Gantz] est respecté mais n'a pas réussi à prendre le pas sur Benjamin Netanyahu.

    Edition spéciale élections législatives en Israël [7h10-7h30]: la droite en très grande force à l'issue de ces élections 10/04/2019 - par RFI Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.