GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    [Vidéo] Sadaf Khadem, boxeuse iranienne, donne des coups pour «libérer les femmes»

    RFI

    Sadaf Khadem est la première boxeuse iranienne à participer à un combat officiel. Celle pour qui la boxe « donne des leçons de vie » monte ce samedi 13 avril sur le ring à Royan dans l’ouest de la France pour, espère-t-elle, ouvrir la voie de cette discipline sportive aux femmes iraniennes qui, jusque-là, en sont privées.

    Elle n'a que 24 ans, mais l'œil et le poing déjà bien affutés. Ce combat qui l'opposera samedi à la Française Anne Chauvin, Sadaf Khadem le prépare depuis plusieurs années, il est le fruit d'heures et d'heures d'entraînement, dans la clandestinité.  Mais si la détermination fait partie du quotidien de Sadaf Khadem, l'humilité l'accompagne aussi : « être la première, n'est pas important pour moi. Ce qui est important, c'est de pouvoir poursuivre dans cette voie, et de progresser » et d'ajouter :« la boxe n'est pas un sport violent, c'est une discipline qui forme l'Homme plutôt de l'intérieur ».

    « La boxe m'apprend la vie »

    Donner le meilleur d'elle-même, une philosophie pour Sadaf Khadem. « Je suis très excitée et enthousiaste de pouvoir, après tant d'années de participer à mon premier combat officiel [... ] je fais beaucoup d'efforts. »

    Elle qui en Iran n'a pas accès aux salles d'entraînements, réservées aux hommes, rêve, bien sûr, qu'un jour les femmes puissent être autorisées à enfiler les gants en toute liberté. « J'espère que ce match constituera un premier pas pour ouvrir ce sport aux femmes ». Mais par délà le symbole qu'elle représente désormais pour les Iraniennes, Sadaf Khadem n'oublie pas que ce combat, c'est aussi et avant tout pour elle-même qu'elle va le mener. « Pour moi, chaque coup dans la boxe ressemble à un obstacle dans la vie. Les coups que je donne, sont aussi le symbole des pas que je fais dans la vie » et de conclure : « Le ring de boxe est un miroir du ring de la vie ».

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.