GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Moyen-Orient

    Syrie: frappes aériennes israéliennes dans le centre du pays

    media Chasseurs F-16 israéliens. Des raids aériens ont visés des installations syriennes dans la région de Misyaf (photo d'illustration). REUTERS/Amir Cohen

    Des raids aériens israéliens ont visé une position militaire dans le centre de la Syrie, dans la nuit du 12 au 13 avril. Trois « combattants » auraient été blessés et plusieurs bâtiments détruits, d’après l’agence officielle syrienne Sana. L’Observatoire syrien des droits de l’homme fait lui mention de dix-sept blessés et de la mort de combattants iraniens.

    Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh,

    Les missiles israéliens ont visé une région où l’armée syrienne, mais aussi ses alliés iraniens et libanais, dispose d’importantes installations militaires. La défense antiaérienne est entrée en action et aurait réussi à intercepter six missiles, selon la chaîne de télévision panarabe al-Mayadeen, basée à Beyrouth. D’autres projectiles ont cependant atteint leurs cibles et cinq explosions au moins ont été entendues.

    Une cible de choix

    Les avions israéliens ont emprunté l’espace aérien libanais au nord de la plaine orientale de la Bekaa pour atteindre leur cible, selon un communiqué militaire syrien. Le précédent raid israélien en Syrie remonte au 28 mars, lorsque des missiles ont visé l'aéroport d'Alep, au nord-ouest du pays.

    La région de Misyaf, située dans la province centrale de Hama, est considérée comme un fief du régime syrien. Elle a souvent été prise pour cible par l’aviation israélienne.


    Mutisme en Israël après les frappes

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Comme toujours, le communiqué du porte-parole de l'armée israélienne est laconique : « Nous ne commentons pas les informations de presse étrangères », se contente-t-il d’affirmer. Mais Ron Ben-Yishai, un expert militaire israélien fait remarquer que le site iranien proche de Masyaf, visé la nuit dernière, selon des sources syriennes aurait déjà été attaqué à au moins cinq reprises depuis 2017.

    Le site servirait à l’amélioration de la précision de missiles destinés à la fois au Hezbollah libanais et à l’armée syrienne et également au développement de capacités non conventionnelles. Ce qui plus est, toujours des commentateurs en Israël, l'objectif est situé à proximité immédiate d’un aéroport sur lequel sont déployées les nouvelles batteries du système de défense anti-aérien russe S-300.

    En Israël, on rappelle que la semaine dernière la Russie a appelé Israël à mettre fin aux frappes en Syrie. « Les raids israéliens sont inacceptables et nous avons mis en garde toutes les parties contre une escalade », a notamment déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Le sujet a été évoqué au Kremlin à la veille des élections israéliennes lors de la rencontre entre Benyamin Netanyahu et Vladimir Poutine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.