GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: découverte d’un charnier kurde datant de l’époque de Saddam Hussein

    media Des membres irakiens de la Défense civile et des responsables recouvrent, dimanche 14 avril, les ossements d'une fosse commune de Kurdes découverte à l'ouest de la ville de Samawa, en Irak. REUTERS/Essam al-Sudani

    En Irak, un charnier contenant des dizaines de corps a été découvert dans le désert de Samawa au sud de la capitale Bagdad. Des victimes de l’Anfal, des massacres qualifiés de « génocide » par les Kurdes, perpétrés par le dictateur Saddam Hussein en 1988.

    Avec notre correspondant à Erbil,  Noé Pignède

    « Les Irakiens ne doivent jamais oublier les crimes commis par Saddam Hussein ni permettre le retour de son parti au pouvoir ». C’est ce qu’a déclaré ce dimanche le président irakien Barham Saleh.

    Le chef de l’État, lui-même issu de la minorité kurde, avait fait le déplacement dans le désert de Samawa pour assister à l’ouverture de quatre fosses communes. À l’intérieur : deux cents corps, des victimes de l’opération Anfal orchestrée par Saddam Hussein en 1988.

    À l’époque, l’Irak est en guerre contre l’Iran depuis près de 8 ans, mais les peshmergas kurdes se battent aux côtés de l’armée iranienne. Alors pour les punir, le dictateur irakien décide d’éradiquer la minorité kurde. S’ensuivent des bombardements à l’arme chimique, des exécutions et des déportations massives. En quelques mois 180 000 personnes sont tuées et la quasi-totalité des villages kurdes rayés de la carte.

    À l’époque, les Occidentaux ferment les yeux, ils soutiennent Saddam Hussein dans sa guerre contre l’Iran.

    Depuis la chute du régime baassiste en 2003, plusieurs charniers ont été exhumés dans le sud l’Irak, mais selon les responsables kurdes, des milliers de disparus se trouveraient encore dans des fosses communes, enterrés près de la frontière irako-saoudienne.

    ► À lire aussi : Saddam Hussein jugé pour génocide (Archive)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.