GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Cafe Bazaar, la plateforme privée qui propose jeux et applications aux Iraniens

    media Un couple iranien regarde des photos sur son smartphone, le 18 mai 2017 à Téhéran. Behrouz MEHRI / AFP

    Les sanctions américaines qui frappent l'Iran touchent également les nouvelles technologies, notamment l'utilisation des smartphones. Mais depuis plusieurs années, une plateforme privée a été créée pour proposer des applications et des jeux développés par des jeunes Iraniens. Elle a connu un succès fulgurant.

    De notre correspondant à Téhéran,

    La plateforme s'appelle Cafe Bazaar et compte aujourd'hui des dizaines de millions d'utilisateurs. Elle a été créée en 2011, alors que l'Iran faisait déjà face à des sanctions internationales contre son programme nucléaire.

    À l'époque, les Iraniens avaient un accès limité à Google Play ou Apple Store, surtout pour acheter des applications ou des jeux payants. Les relations bancaires avec le reste du monde avaient été totalement coupées.

    De 6 à 40 millions d’utilisateurs en six ans

    Alireza Ahmadi, l'un des responsables de Cafe Bazaar, explique le succès fulgurant de la plateforme : « Cafe Bazaar a été créé il y a huit ans. Il y a six ans, nous avions seulement 6 millions d'utilisateurs. La semaine dernière, nous avons dépassé les 40 millions d'utilisateurs. »

    « À l'époque, nous travaillions avec 3 000 groupes de développeurs alors qu'ils sont aujourd'hui 21 000 groupes de développeurs qui créent des applications et des jeux, ajoute Alireza Ahmadi. Nous avons aujourd'hui sur notre plateforme, plus de 160 000 applications et jeux qui ont été créés spécialement pour le marché iranien et les persanophones. »

    Les applications les plus populaires sont par exemple un calendrier en persan, qui est utilisé par 6 millions de personnes, ou l'application Snapp qui est l'équivalent d'Uber et qui a plusieurs millions d'utilisateurs dans tout le pays. Il y a également des applications pour trouver des restaurants. Des jeux ont également été développés par de jeunes développeurs iraniens pour les persanophones.

    Le Parlement iranien a engagé une procédure contre Apple

    Les nouvelles sanctions américaines mises en place depuis l'année dernière ont encore aggravé la situation. Il est désormais pratiquement impossible d'acheter des applications ou des jeux dans le pays, en raison de l'absence de toute relation bancaire entre l'Iran et le reste du monde.

    Pour les Iphones, les restrictions sont encore plus importantes puisque la société Apple applique plus sévèrement les sanctions américaines contre l'Iran. Elle a par exemple retiré une série d'applications d'Apple Store qui étaient utilisées en Iran.

    Une plateforme iranienne appelée Sib App - en persan, « sib » signifie « pomme » - avait créé des applications pour les Iphones. Mais depuis quelques jours, une partie d'entre elles ne sont plus utilisables. Le Parlement iranien vient d’ailleurs d'engager une procédure pour sanctionner la société Apple à cause de son attitude envers l'Iran.

    ►À lire aussi : Les Iraniens face aux sanctions

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.