GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Irak organise un sommet avec ses voisins pour plus de stabilité dans la région

    media Le gouvernement du Premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi (ici devant le Parlement en octobre 2018) doit recevoir à Bagdad des représentants des Etats voisins samedi 20 avril 2019. Iraqi Parliament Office/Handout via REUTERS

    L'Irak continue de jouer les médiateurs entre ces grands voisins rivaux, notamment l'Arabie saoudite et l'Iran. Bagdad accueille ce samedi 20 avril un sommet des chefs de Parlement des pays de la région pour prôner l'entente et la stabilité dans la région.

    Ce samedi à Bagdad, il sera question de lutte contre le terrorisme, de coopération régionale et de développement politique et économique. Les chefs de Parlement saoudien, koweïtien, syrien, jordanien et turc seront autour de la table ainsi qu'un haut responsable iranien.

    Ces discussions devraient aboutir sur une déclaration commune. Il faudra pour cela que les rivaux de longue date arrivent à mettre de côté les tensions : l'Arabie saoudite et l'Iran notamment, mais aussi l'Arabie saoudite et la Syrie.

    Cela fait plusieurs mois que les autorités irakiennes opèrent des rapprochements avec leurs voisins, pour montrer clairement qu'ils ne choisiront pas leur camp et faire ainsi valoir leur souveraineté.

    Depuis l'annonce de la victoire des forces irakiennes contre l'organisation État islamique il y a bientôt deux ans, l'Irak est entré dans une période de transition. Le pays morcelé et déchiré ne peut se permettre de subir les querelles de ses voisins sur son territoire.

    Il en va aussi bien de sa stabilité économique que sociétale puisque la Turquie, comme l'Arabie saoudite et l'Iran tentent tous trois d'influencer la politique, mais aussi les communautés qui forment la population irakienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.