GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: les jihadistes du groupe EI multiplient les attaques meurtrières

    media Les combats les plus meurtriers ont eu lieu jeudi et vendredi à l’est de la cité antique de Palmyre (photo d'illustration). REUTERS/Omar Sanadiki

    Près de 50 soldats et combattants fidèles au régime en Syrie ont été tués ces dernières 48 heures dans une série d'attaques menées par des jihadistes. Ce sont les plus meurtrières depuis la défaite annoncée du groupe État islamique il y a environ un mois. Les attaques contre l’armée syrienne et ses alliés ont eu lieu à l’est, dans le centre et au nord du pays.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les combats les plus meurtriers ont eu lieu jeudi et vendredi à l’est de la cité antique de Palmyre, dans le centre de la Syrie. 27 soldats syriens dont quatre officiers ont été tués dans une embuscade tendue par des combattants du groupe État islamique.

    Ces militaires faisaient partie d’une importante unité envoyée pour traquer les jihadistes qui ont multiplié, ces dernières semaines, les attaques contre l’armée syrienne sur l’autoroute menant de Palmyre à Deir Ezzor, plus à l’est.

    Les affrontements ont duré toute la nuit de vendredi à samedi dans cette région désertique et ont fait au moins six morts dans les rangs de l’organisation extrémiste, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

    Huit combattants pro-gouvernementaux syriens dont deux officiers ont par ailleurs été tués dans une attaque de l’EI dans la province orientale de Deir Ezzor. Parmi les morts figure un membre du Hezbollah libanais.

    Lourdes pertes aussi pour les troupes gouvernementales syriennes dans la ville d’Alep, au nord. 13 soldats ont été tués dans une attaque menée à l’ouest de la métropole par l'Armée Abou Bakr al-Siddiq, un groupuscule jihadiste lié à Hayat Tahrir al-Cham, l’ancienne branche d’al-Qaïda en Syrie. Les duels d’artillerie et les combats sont de plus en plus intenses sur ce front séparant la province d’Alep et celle d’Idleb, contrôlé par les jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.