GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Égypte: trois jours de référendum constitutionnel pour Abdel Fattah al-Sissi

    media Affiche de campagne du président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, le 1er mars 2018 au Caire (photo d'illustration). REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Le référendum pour l’amendement de la constitution commence samedi 20 avril. Il doit permettre à Abdel Fattah al-Sissi de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2030.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti,

    61 millions d’électeurs égyptiens sont appelés à se prononcer sur une série d’amendements de la constitution de 2014. Ils ont trois jours pour ce faire, à compter de ce samedi (et même dès vendredi pour les votants de la diaspora).

    Le plus important des éléments mis au vote concerne l’extension du mandat présidentiel, permettant à Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu’en 2030 au lieu de 2022. Les amendements font aussi de l’armée la garante de la constitution et instaurent un quota de 25 % aux femmes au parlement.

    « Le premier jour de vote à l’étranger a été satisfaisant », a estimé la ministre égyptienne de l’émigration sans donner de chiffres de participation. Le taux de participation est, en effet, le vrai défi auquel est confronté le pouvoir égyptien, car la victoire écrasante du « oui » ne fait aucun doute. Mais il faut essayer de faire autant sinon mieux que lors du référendum sur la constitution de 2014, quand 39 % des électeurs avaient voté.

    Pour réaliser cet objectif, on n’a pas lésiné sur les moyens. Publicités, chansons et clips vidéos sont diffusés presque en boucle sur les radios et télévisions publiques et privées. Les rues sont envahies de panneaux publicitaires et de calicots appelant les Égyptiens à voter « pour la stabilité ». Les personnalités religieuses musulmanes et chrétiennes, le monde des arts et du sport ont aussi été mis à contribution.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.