GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pétrolier «confisqué»: Washington dénonce la «surenchère de la violence» de l'Iran
    • Iran: les Gardiens de la révolution disent avoir «confisqué» un tanker britannique
    • Tensions entre Séoul et Tokyo: Trump se dit prêt à aider
    • Drone iranien: «Aucun doute, nous l'avons abattu» (Trump)
    • Tour de France 2019: Alaphilippe remporte le contre-la-montre et conforte son maillot jaune
    • Kosovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, annonce sa démission
    Moyen-Orient
    EI

    Le chef de l'EI al-Baghdadi apparaît dans une vidéo, une première depuis 5 ans

    media Un homme présenté comme le chef du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi est apparu pour la première fois en cinq ans dans une vidéo de propagande diffusée par l'organisation jihadiste, le 29 avril 2019. AFP / AL-FURQAN MEDIA

    Le chef du groupe État iIslamique apparaît dans une vidéo de propagande diffusé ce lundi 29 avril 2019. On ignore la date à laquelle la scène a été tournée, mais Abou Bakr al-Baghdadi y déclare que « la bataille pour Baghouz est maintenant terminée », en référence au dernier réduit territorial du califat, dans l'est de la Syrie, tombé le 23 mars.

    La barbe est devenue grise mais selon SITE, le centre américain de surveillance des mouvements extrémistes et l'expert irakien de l'EI Hicham Hachemi, l'homme présenté dans la vidéo de propagande du groupe État islamique diffusée lundi 29 avril est bien le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi. On le voit assis dans une pièce, entouré d'autres individus aux visages masqués ou floutés. Un fusil automatique est également bien visible, à portée de main du chef jihadiste.

    La date à laquelle ces images ont été filmées n'est pas connue, ni le lieu de tournage, mais dans un enregistrement audio qui accompagne la vidéo, celui qui est présenté comme étant Abou Bakr al-Baghdadi évoque les attentats pour la Pâques catholique contre des églises et des hôtels au Sri Lanka, le 21 avril, qui ont tué 253 personnes et revendiqués par son organisation. Il indique qu'il s'agissait d'une « vengeance pour les frères à Baghouz ». Il rend aussi hommage à plusieurs de ses hommes et cite notamment les jihadistes français Fabien et Jean-Michel Clain.

    Sur les images, le « calife » autoproclamé consulte des dossiers qui semblent correspondre à différentes branches régionales du groupe État Islamique, de la Turquie à l'Afrique. Il mentionne ainsi Adnan Abu Walid al Sahraoui, l'une des principales figures jihadistes du Sahel, émir du groupe EI dans le Grand Sahara.

    Une vidéo tournée avant les attentats au Sri-Lanka

    « On voit qu’il est en bonne santé en tout cas. Ça dément toutes les rumeurs sur sa santé, comme quoi il était blessé, constate Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes pour France 24. Il mentionne la perte du pouvoir d’Omar el-Béchir au Soudan, la décision de Bouteflika. Puis au moment où il mentionne le Sri-Lanka, on passe dans un audio. Donc, ce qui nous permet de savoir que la vidéo a été enregistrée antérieurement aux attaques du Sri Lanka. Mais il se félicite aussi de savoir les attentats du Sri Lanka, ce qui a été rajouté en forme audio. Ce qui nous permet quand même d’avoir une fourchette assez précise sur le temps de l’enregistrement de la vidéo. »

    Le chef jihadiste est apparu pour la première et dernière fois en public en 2014 à Mossoul, dans le nord de l'Irak, où il avait proclamé son « califat ». Le dernier message attribué à Abou Bakr al-Baghdadi était un enregistrement audio diffusé en août 2018. Il y exhortait ses partisans à poursuivre le « jihad », huit mois après que l'Irak eut déclaré la « victoire » sur l'EI.

    La coalition internationale antijihadistes dirigée par Washington a déclaré qu'elle essayait toujours de « corroborer de façon indépendante la validité de la vidéo ».

    Les États-Unis ont quant à eux promis qu'ils poursuivraient les dirigeants encore en vie du groupe État islamique (EI), après la diffusion de cette vidéo. La coalition menée par les États-Unis contre le groupe EI « se battra dans le monde pour garantir la défaite durable de ces terroristes et que tous les dirigeants qui restent soient traduits en justice », a déclaré un porte-parole du département d'État américain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.