GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Violences à Gaza: un accord de cessez-le-feu déjà critiqué en Israël

    media Colonnes de fumée au-dessus de Gaza City. (Photo d'illustration) AFP / MAHMUD HAMS

    L'accord a été annoncé dans la nuit après deux jours d'affrontements meurtriers, les plus violents depuis la dernière guerre en 2014. Hamas, Jihad islamique et Israël seraient parvenus à un cessez-le-feu, entré en vigueur aux premières heures du jour ce lundi 6 mai. Les tirs de roquettes et bombardements ont fait quatre morts côté israélien, 31 côté palestinien, selon le ministère de la Santé à Gaza. Cependant, Israël ne confirme pas ce cessez-le-feu, qui est déjà largement critiqué par la classe politique du pays.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Officiellement, il n'est pas question de parler d'un cessez-le-feu. Dans un communiqué publié ce matin, Benyamin Netanyahu affirme que « la campagne n'est pas terminée. Elle demande patience et sagacité ». « Nous sommes prêts à continuer », poursuit le Premier ministre israélien pour qui « le but est et demeure d'assurer le calme et la sécurité pour les citoyens du sud » du pays.

    Capitulation face au « chantage » du Hamas ?

    Ne pas prononcer les mots de « cessez-le-feu » pour éviter de prêter encore plus le flanc aux critiques déjà vives : le principal opposant à Benyamin Netanyahu, Benny Gantz, ancien chef d'état-major, accuse le chef du gouvernement d'avoir « capitulé » face au « chantage » du Hamas. « Tout ce que le gouvernement a fait est, une fois de plus, de nous mener à la prochaine confrontation », assure t-il.

    Mais l'opposition n'a pas le monopole de la critique. Dans les rangs de la droite, Bezalel Smotrich, le chef du parti Tkuma, qui devrait faire son entrée au gouvernement, juge que « les combats à Gaza auraient dû s’achever avec sept cents terroristes morts, un pour chaque missile lancé », écrit-il sur Twitter. Il juge également qu'Israël aurait dû infliger « des dégâts matériels immenses au Hamas, pour qu’il lui faille des années pour se remettre en état et avoir seulement l’idée de nous réattaquer ».

    « Peu ou pas de bénéfice » pour Israël

    Et la contestation a également gagné le parti du Premier ministre, le Likoud : Gideon Sa'ar, rival de Benyamin Netanyahu, estime que les termes de l'accord comportent « peu ou pas de bénéfice » pour Israël. Pour lui, « une campagne militaire n'a pas été évitée mais repoussée ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.