GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: frappes aériennes russes contre des hôpitaux dans la région d’Idleb

    media L'entrée de l'hôpital du village de Kafr Nabl, au sud de la province syrienne d'Idlib, détruit par des frappes russes, le 5 mai 2019. OMAR HAJ KADOUR / AFP

    Le nord-ouest de la Syrie est toujours en proie à une escalade meurtrière. Dans la province d’Idleb, au moins huit civils ont été tués dimanche 5 mai par des bombardements des forces pro-régime. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) deux hôpitaux ont aussi été mis hors service par des raids aériens imputés à la Russie, dans cette région sous contrôle jihadiste. Fin avril, trois autres structures médicales avaient été touchées, selon l’ONU. Combats et bombardements se sont intensifiés depuis près d’une semaine.

    Avec notre correspondante à Beyrouth,  Laure Stephan

    L’escalade en cours depuis plusieurs jours dans la région d’Idleb se poursuit. Depuis samedi, les frappes aériennes russes contre cette zone qui échappe au contrôle du régime ont été particulièrement intenses, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme  : plus de 150 raids ont été menés contre les territoires insurgés du nord-ouest de la Syrie.

    Les médias pro-régime ont rapporté pour leur part des tirs de roquettes par les combattants anti-Assad, dominés par les jihadistes, contre des zones loyalistes de l’autre côté de la ligne de front.

    Sur le papier, le cessez-le-feu négocié l’automne dernier par Moscou et Ankara pour geler les combats dans le nord-ouest de la Syrie, tient toujours. Mais le camp loyaliste, tout comme les insurgés, ont renforcé leurs positions.

    Pour Moscou, l’un des enjeux affichés est de sécuriser sa base militaire sur la côte, dans une région voisine de la province d’Idleb.

    Depuis fin avril, l’intensification des bombardements et des combats a fait des dizaines de morts et poussé des milliers de personnes dans les régions sous contrôle des forces anti-Assad à chercher refuge près de la frontière turque, fermée, dans des camps de déplacés surpeuplés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.