GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: la France confirme un chargement d'armes sur un cargo saoudien

    media Le cargo soudien Bahri Yanbu ici dans le port de Tilbury, au Royaume-Uni, le 7 mai 2019, avant de partir pour le Havre, où il doit être chargé en armes françaises. Ben STANSALL / AFP

    La France confirme qu'un cargo saoudien doit bien prendre un chargement d'armes françaises dans les heures qui viennent. Le bateau est au large du Havre et doit entrer dans le port ce jeudi 9 mai. La ministre de la Défense Florence Parly a confirmé le chargement d'armes sur la chaîne BFMTV et RMC Info sans apporter plus de précision. Des ONG notamment accusent Paris de livrer des armes aux Saoudiens qui s'en servent dans le conflit yéménite, conflit qui a fait plus de 10 000 morts en 4 ans.

    Un cargo saoudien, le Bahri Yanbu, doit bien prendre un chargement d'armes françaises, en application d'un contrat commercial datant d'il y a plusieurs années, selon la ministre française de la Défense, Florence Parly. Quel type d'armes ? À quelle destination ? Aucune réponse. L'ONG Amnesty International craint qu'il s'agisse de canons pouvant servir dans la guerre au Yémen.

    « S’il s’agissait bien des canons César, qui sont chargés sur le Bahri Yanbu, cette livraison serait complètement illégale et contraire au traité sur le commerce des armes, avance Aymeric Elluin, spécialiste des armes pour l'ONG. Donc, il est impératif que ce navire ne puisse pas charger ces armes et qu’il soit immobilisé. »

    Selon une note du renseignement militaire français, révélée récemment par plusieurs médias, des canons français livrés aux Saoudiens sont bien déployés au Yémen. Plus de 400 000 personnes seraient potentiellement concernées par de possibles frappes d'artillerie.

    Mais interrogée sur BFMTV, la ministre de la Défense Florence Parly campe sur ses positions et insiste : « Nous n’avons pas d’éléments de preuves selon lesquelles des victimes au Yémen sont le résultat de l’utilisation d’armes françaises. »

    Malgré les critiques, la position de la France demeure donc inchangée : ses armes seraient déployées de manière uniquement défensive au Yémen.

    L'ONG française ACAT a annoncé mercredi soir 8 mai son intention d'introduire un référé afin de bloquer le chargement d'armes. « ACAT a mandaté le cabinet Ancile pour déposer un référé exigeant que soit levé le dédouanement (c’est-à-dire l’autorisation pour le cargo de prendre la mer, avec son chargement) en vue de faire en sorte que la France ne puisse se rendre complice des exactions commises au Yémen et respecte ses obligations internationales », annonce l'organisation dans un communiqué.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.