GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: Donald Trump affiche à nouveau sa fermeté

    media Le président américain Donald Trump, lors d'un discours à Panama City, en Floride, le 8 mai 2019. (Photo d'illustration) REUTERS/Kevin Lamarque

    Un an jour pour jour après le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, Washington impose de nouvelles sanctions contre Téhéran. Ces mesures interviennent au moment où l’Iran annonce de son côté vouloir s’affranchir de deux de ses engagements pris dans le cadre de ce texte.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Les nouvelles sanctions américaines concernent le fer, l’acier, l’aluminium et le cuivre iranien. Il s’agit, selon Donald Trump, des principales sources de revenus à l’exportation du pays, après le pétrole déjà visé par des sanctions américaines. « La politique des États-Unis consiste toujours à empêcher l'Iran de développer une arme nucléaire et des missiles balistiques intercontinentaux, et à contrer l'ensemble de l'influence néfaste de l'Iran au Moyen-Orient », peut-on lire dans le décret, signé mercredi 8 mai par le président.

    « Campagne de violence et de terreur »

    Dans un communiqué, la Maison Blanche précise : « Grâce à nos actions, le régime iranien peine à financer sa campagne de violence et de terreur, et son économie tombe dans une dépression sans précédent ». Elle prévient Téhéran que l’administration américaine continuera d’imposer une pression maximale sur le régime jusqu’à ce que ses dirigeants changent d’attitude et reviennent à la table des négociations.

    Pour conclure ce message extrêmement ferme, Donald Trump réaffirme avec une apparente candeur son espoir de « rencontrer un jour les responsables du pays pour négocier un accord ».

    ► À lire aussi : Nucléaire iranien: Donald Trump annonce le retrait des États-Unis de l'accord

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.