GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Liban: décès de Nasrallah Sfeir, l'ancien patriarche de l'Eglise maronite

    media L'ancien patriarche de l'Eglise maronite et cardinal Nasrallah Sfeir, en 2010. Lionel BONAVENTURE / AFP

    Connu pour son opposition farouche à la présence syrienne au Liban, l’ancien patriarche de l’Église maronite, Nasrallah Sfeir, est décédé dimanche 12 mai à l’aube, trois jours avant son 99e anniversaire. Toutes les églises du pays ont sonné le glas à 10h, en hommage à ce personnage central de l’histoire moderne du Liban. Le cardinal Sfeir sera enterré jeudi. Le Premier ministre Saad Hariri a déclaré deux jours de deuil.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Nommé cardinal par le pape Jean-Paul II en 1994, Nasrallah Sfeir a profondément marqué l’histoire du Liban moderne. Le prélat prend la direction spirituelle de sa communauté en pleine guerre civile, en 1986. Le début de son mandat sera marqué par une guerre inter-maronite sanglante, qu’il ne parviendra pas à stopper et qui fera des milliers de morts.

    Nasrallah Sfeir a assuré la couverture chrétienne à l’accord de Taëf, qui a mis fin à la guerre en 1990, au grand dam du principal chef politique chrétien de l’époque, Michel Aoun, devenu aujourd’hui président de République.

    Dénonçant la mauvaise application de cet accord par la Syrie, le patriarche Sfeir parraine, onze ans plus tard, un mouvement politique qui obtiendra le retrait de l’armée syrienne du Liban, en avril 2005. Depuis, beaucoup de Libanais l’appellent « le patriarche de la seconde indépendance ».

    A Beyrouth, des Libanais se souviennent de son rôle politique dans l’après-guerre.

    Pour moi, c'est le symbole du Liban, de la loyauté et de la souveraineté. Il ne voulait pas de la présence des Syriens au Liban.

    Mort de Mgr Sfeir: réactions des Libanais 13/05/2019 - par Laure Stephan Écouter

    Connu pour sa détermination inébranlable et son franc-parler, le patriarche Sfeir était un homme adulé par ses admirateurs et respecté par ses détracteurs. Mais avec le début du printemps arabe et de la crise en Syrie, en 2011, le Vatican l’a poussé à la démission.

    Son successeur, Béchara Raï, ouvrira une nouvelle page à Damas, où il s’est rendu en plein conflit, en 2013, pour appuyer les chrétiens de Syrie. Une visite que Nasrallah Sfeir n’a jamais voulu entreprendre.


    ■ Un acteur majeur de la vie politique libanaise

    Monseigneur Sfeir a été une figure respectée notamment pour son rôle incontournable dans la vie politique. C'est lui qui avait été l'un des principaux artisans du retrait de la Syrie du Liban, comme l’explique Antoine Fleyfel, philosophe et théologien franco-libanais, professeur à l'Université catholique de Lille.

    C’est lui [Nasrallah Sfeir] qui a fait le célèbre appel en l’an 2000 pour demander aux troupes d’occupation syrienne de se retirer du Liban. Il a initié un mouvement de résistance et un mouvement de dignité pour les chrétiens qui n’a pas d’égal.

    Antoine Fleyfel, philosophe et théologien franco-libanais 12/05/2019 - par Stefanie Schüler Écouter

    (RFI)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.