GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La justice européenne rejette le pourvoi de Mme Le Pen qui contestait le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen
    • Le gouvernement britannique repousse le vote des députés sur son nouveau projet de loi sur le Brexit prévu début juin
    • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
    • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
    • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
    • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
    • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
    • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    Moyen-Orient

    L'armée syrienne aux portes de Jabal al-Zawiya, fief jihadiste à Idleb

    media Des civils fuient les bombardements et combats dans les provinces de Hama et d'Idleb, le 1er mai 2019. (Photo illustration) Aaref WATAD / AFP

    Malgré les pressions turques et les mises en garde internationales, l’armée syrienne et ses alliés poursuivent leur offensive dans les provinces d’Idleb et de Hama. La journée de mercredi était la plus violente depuis le début de l’offensive des troupes de Damas le 30 avril, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L’armée syrienne et ses alliés ont poursuivi, ce mercredi 15 mai, leur progression au nord de Hama et au sud d’Idleb, après un intense pilonnage à l’artillerie et des raids aériens auxquels ont pris part des avions russes.

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme a estimé que mercredi était la journée la plus violente depuis le début de l’offensive, il y a deux semaines, dénombrant le tir de 400 roquettes, de centaines d’obus et de nombreux raids aériens.

    Après ce déluge de feu, les troupes gouvernementales syriennes ont enfoncé les lignes de défense des jihadistes, prenant trois nouvelles localités au nord de Hama.

    Cette avancée les place aux pieds du massif montagneux de Jabal al-Zawiya, à Idleb, l’un des premiers fiefs de l’insurrection qui a éclaté en Syrie en 2011.

    Les combats se sont déroulés à proximité de l’armée turque, qui déploie des postes d’observation sur ce qui était censé être une zone démilitarisée, conformément à l’accord de trêve conclu entre Moscou et Ankara en septembre dernier.

    Depuis le début de l’offensive de l’armée syrienne, avec l’appui de l’aviation russe, le 30 avril, l’Observatoire des droits de l’homme a établi un bilan de 435 morts, dont 150 civils.


    Témoignage : Fadi Al Maari, militant de l’opposition syrienne, contacté dans la province d’Idleb

    « Les avions et les hélicoptères de combat ne quittent plus le ciel d’Idleb. Leurs bombardements sont incessants. Les raids aériens ont causé des carnages dans deux villages près d’Idleb. Entre les frappes aériennes et les combats au sol, c’est une machine de guerre destructrice qui est en action.

    Tout est dévasté dans cette tentative du régime de reprendre les zones contrôlées par les groupes insurgés présents ici.

    Mais le plus alarmant reste la situation humanitaire. C’est catastrophique. Nous assistons à un important mouvement de déplacement de populations.

    Plus d’un million de personnes ont quitté les régions de Hama et d’Idleb où se déroulent de violentes batailles, pour se réfugier dans le nord du pays, près de la frontière entre la Syrie et la Turquie. »

    RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.