GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Les Palestiniens commémorent la Nakba, heurts à Gaza avec l’armée israélienne

    media Face à face tendu lors de la manifestation marquant le 71e anniversaire de la Nakba près de la barrière frontalière entre Israël et Gaza, à l'est de la ville de Gaza, le 15 mai 2019. REUTERS/Mohammed Salem

    C’est une date commémorée chaque année par les Palestiniens : le 15 mai marque pour eux la Nakba, la « catastrophe » qu’a représentée l’exil de plus de 700 000 d’entre eux à la création d’Israël en 1948. Des manifestations sont organisées tous les ans pour marquer l’événement. Les plus grands rassemblements avaient lieu ce mercredi 15 mai dans la bande de Gaza. Selon l’armée israélienne, 10 000 personnes se sont massées le long de la barrière de séparation. Les autorités gazaouies, elles, disent avoir recensé une soixantaine de blessés dans des heurts avec les forces israéliennes.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    L’an dernier, les commémorations de la Nakba avaient coïncidé avec l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem et les rassemblements de protestation dans la bande de Gaza avaient été particulièrement meurtriers : plus de 60 Palestiniens avaient été tués dans des heurts avec l’armée israélienne.

    Ce mercredi, les autorités gazaouies comme israéliennes s’étaient préparées à un nouveau face-à-face tendu. L’armée israélienne avait déployé des renforts le long de la barrière de séparation. 

    Côté gazaoui, alors que les organisateurs appelaient à de grands rassemblements pacifiques, une tente avait été dressée dans la cour du principal hôpital de l’enclave pour pouvoir faire face à un afflux important de victimes.

    Finalement, cette journée de protestation a été marquée par de nouvelles violences, mais relativement contenues. Alors que les groupes armés de Gaza et l'armée israélienne observent un fragile cessez-le-feu, les organisateurs des rassemblements palestiniens avaient promis de déployer des volontaires pour tenter de limiter les accrochages.

    Face à la mobilisation, l'armée israélienne dit, elle, avoir fait usage de « moyens de dispersion » : l'expression inclut généralement des tirs à balles réelles. Mais son intérêt demeurait aussi d'éviter une nouvelle escalade.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.