GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Afrique

    Égypte: affrontements meurtriers dans le nord et le centre du Sinaï

    media Les forces militaires égyptiennes dans le Nord-Sinaï, le 1er décembre 2017 (illustration). REUTERS/Mohamed Abd El Ghany/File Photo

    Cinq militaires et 47 terroristes islamistes ont été tués dans des récents affrontements dans le nord et le centre du Sinaï, a annoncé jeudi 16 mai 2019 le porte-parole de l’armée égyptienne. Quelque 158 personnes suspectées d'appartenir à « Willayet Sinaa », une organisation affiliée au groupe État islamique, ont été arrêtées.

    avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Depuis la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi en 2013, l’État égyptien fait face à une véritable guérilla dans le nord du Sinaï.

    Même si les opérations du groupe extrémiste musulman ont perdu en intensité depuis l’envoi de 60 000 militaires dans la région, des attentats sporadiques ont fait plus d’une vingtaine de morts parmi les forces de sécurité depuis le début de l'année.

    Après le tout sécuritaire, le gouvernement tente aujourd’hui d’affaiblir le mouvement par le biais d’un développement économique.

    Les autorités veulent progressivement transformer un environnement désertique pauvre en centre agro-industriel relié au reste de l’Égypte par des tunnels sous le canal de Suez. Le projet prévoit de sédentariser une population à majorité bédouine, mais aussi d’installer des centaines de milliers de personnes venues de la vallée du Nil.

    En mars 2018, lors de la visite du prince saoudien Mohammed ben Salman, l'Egype et l'Arabie saoudite avaient annoncé la création d'un fond destiné à développer 1000 kilomètres carrés du Sinaï dans le cadre du projet Neom, un projet pharaonique consistant à créer une zone économique transnationale entre le nord-ouest de l'Arabie, Akaba en Jordanie et le Sinaï en Egypte.

    ► À écouter aussi : L’armée multiplie les démolitions dans le Sinaï

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.