GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Émirats arabes unis: une carte de résidence permanente pour les investisseurs

    media L'enjeu est celui de l'attractivité pour les Émirats arabes unis, parmi lesquels Dubaï (photo). REUTERS/Karim Sahib

    Les Émirats arabes unis annoncent la mise en place d'une carte de résidence permanente destinée aux investisseurs ou à des professionnels aux compétences « exceptionnelles » selon les autorités de cette monarchie pétrolière du Golfe. Comme d'autres pays de la région, les Émirats arabes unis accueillent une gigantesque population de travailleurs immigrés, ils représentent environ 90% de la population des Émirats.

    Une « Gold Card », une « carte en or ». C'est le nom que les Émirats arabes unis ont donné à ce nouveau statut de résidence. Selon les dirigeants de la fédération, plus de 6 000 personnes ont déjà bénéficié de la « Gold Card » injectant 24 milliards d'euros dans l'économie du pays.

    Les Émirats arabes unis réservent ce statut à des investisseurs ou à des professionnels de la médecine, de l'ingénierie, des sciences ou des arts possédant « des compétences exceptionnelles ».

    L'enjeu est donc celui de l'attractivité pour cette fédération de sept émirats - parmi lesquels Dubaï et Abou Dhabi devenue la deuxième économie du monde arabe.

    La fameuse « carte en or » n'est pas destinée à l’immense majorité de la main-d’œuvre étrangère des Émirats arabes unis. Dans ce pays comme chez ses voisins du Golfe travaillent des millions d'Indiens, de Philippins, de Pakistanais et de ressortissants d’autres pays asiatiques.

    Les monarchies pétrolières sont régulièrement critiquées pour le statut contraignant et pour les conditions de travail imposées à ces immigrés.

    À écouter aussi : Dubaï, le privilège occidental

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.