GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'Irak renvoie en Turquie 188 enfants de jihadistes turcs

    media Selon l'ONG Save the Children, plus de 3500 enfants de jihadistes se trouveraient dans les camps de déplacés (Photo d'illustration). REUTERS/Ali Hashisho

    Les autorités irakiennes ont remis à la Turquie 188 enfants turcs nés de membres présumés du groupe État islamique. Plusieurs centaines d’autres mineurs de nationalité turque se trouvent dans le même cas, et la Turquie ambitionne de les rapatrier tous.

    La plupart de ces 188 enfants reconnus comme Turcs étaient détenus avec leurs mères, arrêtées et condamnées en Irak pour appartenance au groupe État islamique. Des responsables irakiens et turcs ont coordonné l’opération de rapatriement, suivie par des représentants du Fonds des Nations unies pour l’enfance, l’Unicef.

    Les autorités d’Ankara estiment qu’au moins 500 enfants turcs sont emprisonnés en Irak, indique notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. Certains sont nés sur place, d’autres ont été emmenés par leurs parents lorsque ces derniers ont rejoint les rangs de l'organisation jihadiste, entre 2014 et 2017 pour la plupart. Depuis plusieurs jours, le sort de ces mineurs fait l’objet d’une étroite collaboration entre les autorités turques et les ministères irakiens de la Justice, de l’Intérieur et des Affaires étrangères. L’objectif officiel est de les ramener tous en Turquie pour les remettre à des membres de leur famille.

    La situation de leurs mères est en revanche plus compliquée. Beaucoup ont été condamnées par la justice irakienne à une peine de prison à vie, voire à la peine de mort. Selon l’ambassadeur turc à Bagdad, Ankara cherche un moyen de les faire venir en Turquie, elles aussi, pour purger leur peine, même si leurs condamnations pour terrorisme les excluaient a priori des accords d’extradition.

    Les initiatives se sont récemment multipliées en faveur des enfants de jihadistes, dont nul ne connaît avec certitude le nombre. Ils seraient plus de 3 500 originaires d'une trentaine de pays dans les camps de déplacés, selon l'ONG Save The Children. Des dizaines d'enfants de jihadistes russes et tadjiks, qui se trouvaient en Irak, ont ainsi déjà été renvoyés dans le pays de leurs parents ces derniers mois. L'Allemagne ou la France ont aussi déjà rapatrié des enfants dont les mères sont en prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.