GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: la perspective de nouvelles élections de plus en plus proche

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ne parvient toujours pas à former un gouvernement. Il bute sur l'intransigeance d'Avigdor Lieberman (à gauche), chef du parti Israel Beitenou. (MENAHEM KAHANA / AFP)

    C'est une journée cruciale pour Benyamin Netanyahu. Le Premier ministre israélien a jusqu'à minuit, ce mercredi 29 mai, pour réussir à former une coalition de gouvernement. Dans l'impasse depuis six semaines, les négociations butent notamment sur l'intransigeance de l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman. En parallèle, Benyamin Netanyahu se prépare à de nouvelles élections.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Il existe trois possibilités pour le Premier ministre israélien. La première est qu'il arrive, in extremis, à conclure un accord de coalition avec les autres partis de droite. Mais ce mardi 28 mai, Avigdor Lieberman, le chef du parti Israel Beitenou, jugeait toujours impossible un compromis avec les partis religieux sur la question du service militaire des ultra-orthodoxes. L'ancien ministre d'extrême droite aurait refusé une nouvelle rencontre avec Benyamin Netanyahu.

    En cas d'échec du Premier ministre, c'est le président - au rôle habituel surtout protocolaire - qui devrait reprendre la main. Reuven Rivlin pourra charger un autre député de former une coalition. Si le chef du gouvernement obtient le soutien d'une majorité de députés, le chef de l'État pourra aussi accorder un délai supplémentaire de deux semaines à Benyamin Netanyahu.

    Mais pour le dirigeant du Likoud, la possibilité d'obtenir un nouveau délai est trop incertaine. Il n'est pas assuré du soutien des députés d'Israel Beitenou, sans qui il n'a pas de majorité, et se méfie du président Reuven Rivlin, avec qui il nourrit une inimitié profonde. Benyamin Netanyahu préfèrerait donc dissoudre la Knesset et convoquer de nouvelles élections. Depuis le début de la semaine, son parti a multiplié les préparatifs pour lancer une campagne. Une loi de dissolution pourrait être adoptée dans la soirée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.