GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Golfe: des sommets extraordinaires dans une région sous tension

    media Les chefs d'États de la Ligue arabe au dernier sommet à Dhahran en Arabie saoudite, le 15 avril 2018. REUTERS/Hamad I Mohammed

    Sur fond de tensions au Moyen-Orient, l'Arabie saoudite accueille un double sommet jeudi et vendredi : réunion du Conseil de coopération du Golfe puis de la Ligue arabe. Les regards seront tournés vers l'Iran et ses alliés, après une série de mystérieuses attaques dans la région.

    L'Arabie saoudite avait prévu d'accueillir un sommet de l'Organisation de la conférence islamique cette semaine. Face à la montée des tensions, le Royaume a décidé d'ajouter deux autres réunions à l'agenda. La première sera avec le Conseil de coopération du Golfe qui regroupe les six monarchies pétrolières de la Péninsule. La seconde avec la Ligue arabe regroupant 22 membres différents.

    Tensions autour de l’Iran

    Ces dernières semaines ont vu naître d'inquiétantes étincelles avec une série d'attaques de drones revendiquées par la rébellion du Yémen. Des installations pétrolières saoudiennes ont notamment été endommagées. À la même période plusieurs pétroliers ont subi des actes de sabotage au large des Émirats Arabes Unis. Même s’il n’y a pas de revendication, les États-Unis accusent l'Iran d’en être à l’origine.

    De son côté, L'Iran a « fermement rejeté » et qualifié de « risibles » les accusations américaines tenant Téhéran pour responsable du sabotage de quatre navires le 12 mai au large des  Émirats arabes unis.

    ►À lire aussi : France : à Marseille-Fos, des militants manifestent face au « Bahri Tabuk »

    Pour le royaume saoudien l'enjeu est donc une nouvelle fois de resserrer les rangs face à la République Islamique. L'émir du Qatar a d'ailleurs été officiellement invité à La Mecque : une première depuis le boycott instauré en 2017 par l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte. Ils reprochent, entre autres, au Qatar de vouloir dialoguer avec Téhéran. Mais le rapprochement reste prudent puisque seul le Premier ministre qatarien représentera son pays en Arabie saoudite cette semaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.