GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Plan de paix de Trump: Nasrallah dénonce un «crime historique»

    media Le leader du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, s'est adressé à ses partisans via un écran lors d'un rassemblement célébrant la Journée al-Qods (Jour de Jérusalem) à Beyrouth, le 31 mai 2019. REUTERS/Aziz Taher

    Le chef du Hezbollah chiite libanais a prévenu vendredi que toute guerre contre l'Iran affecterait l'ensemble du Moyen-Orient. Hassan Nasrallah a par ailleurs qualifié le plan de paix américain pour le Proche-Orient de « crime historique ».

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Lors d’un discours retransmis sur un écran géant devant des milliers de partisans rassemblés à l’occasion de la Journée de Jérusalem, Hassan Nasrallah s’est montré menaçant.

    Alors que les tensions entre Washington et Téhéran continuent de monter, le chef du Hezbollah a déclaré que le président Donald « Trump, son administration et ses services de renseignement savent très bien que toute guerre contre l'Iran ne restera pas confinée aux frontières de ce pays. »

    « Toute guerre contre l'Iran signifiera que toute la région s'embrasera », a mis en garde Hassan Nasrallah. Il a ajouté que le Hezbollah riposterait « immédiatement et avec force » à toute attaque israélienne qui le viserait.

    Hassan Nasrallah s’en est violemment pris au plan de paix américain pour le Proche-Orient, qu’il a qualifié d’« accord vide » et de « crime historique ». « Notre devoir est de nous opposer à " l'accord du siècle " », a-t-il dit, en critiquant violemment les pays arabesqui préparent le terrain à sa mise en œuvre, en allusion à l’Arabie saoudite et aux États du Golfe.

    Selon Hassan Nasrallah, la Jordanie et l’Égypte sont inquiets des éventuelles répercussions du plan de paix sur leur stabilité. Il a assuré que « l’axe de la résistance », le nom donné à l’alliance qui regroupe l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas palestinien, dispose de la force nécessaire pour faire échec à « l’accord du siècle ».

    À lire aussi : Golfe: des sommets extraordinaires dans une région sous tension

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.