GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    Moyen-Orient

    Syrie: de nombreux morts dans une attaque près de la frontière turque

    media Des passants regardent le lieu de l'explosion d'une voiture piégée à Azaz, dans le nord-ouest de Syrie, le 2 juin 2019. REUTERS/Khalil Ashawi

    Au moins 19 personnes ont péri dans l’explosion d’une voiture piégée dimanche soir à Azaz, dans le nord-ouest de la Syrie, à proximité de la frontière avec la Turquie, a annoncé ce lundi l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les victimes étaient surtout des civils.

    Selon le directeur de l’ONG Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, l’explosion a également fait plus de 20 blessés. L’organisation, basée au Royaume-Uni et disposant d’un vaste réseau de sources en Syrie, avait fait état de 17 morts dans un bilan précédent.

    Quatre enfants parmi les morts

    « L'explosion s'est produite alors que de nombreuses personnes quittaient les prières du soir », a indiqué M. Abdel Rahmane, précisant que quatre enfants figurent également parmi les morts. Quinze civils figurent parmi les victimes, et quatre corps n'ont pas été identifiés, selon lui.

    L’attaque dans cette ville au cœur d’une zone d’influence turque de la province d’Alep n’a pas été revendiquée.

    L’explosion survient au lendemain d’une attaque similaire qui a fait dix victimes à Raqqa, l’ex-« capitale » du groupe État islamique (EI) en Syrie. Le groupe l’avait d’ailleurs revendiquée.

    « Bouclier de l'Euphrate »

    En 2016, la Turquie avait lancé une opération baptisée « Bouclier de l'Euphrate », pendant laquelle elle avait pris le contrôle d'un territoire de plus de 2 000 km2 dans le nord de la Syrie, incluant la ville d'Azaz. L’organisation terroriste avait alors été chassée de cette zone, empêchant aussi au passage une avancée des forces kurdes.

    Ankara y maintient depuis des troupes et des forces de renseignement, et soutient les forces de police locales.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.