GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu nomme un fidèle au ministère de la Justice

    media Benyamin Netanyahu, le 19 mai 2019. Reuters

    Benyamin Netanyahu a désigné un nouveau ministre de la Justice. Dimanche, il avait renvoyé la titulaire du poste, Ayelet Shaked, qui avait perdu son siège au Parlement lors des dernières législatives le 9 avril. Il s'agit d'Amir Ohana, un député de son parti, le Likoud. Il ne fait pourtant pas partie des grandes figures de la droite mais il est un fidèle du Premier ministre. Une qualité qui pourrait se révéler cruciale pour Benyamin Netanyahu, fragilisé par trois enquêtes pour corruption.

    De notre correspondant à JérusalemGuilhem Delteil

    Son nom ne figurait pas parmi les favoris pour ce poste très convoité du gouvernement. Ce ministère régalien semblait promis à l'un des dirigeants d'un parti allié au Likoud ou au ministre du Tourisme. Tous deux sont des partisans de réformes radicales, limitant le pouvoir des juges sur les élus. Mais Benyamin Netanyahu a finalement choisi une autre personnalité de son parti.

    Pour le chef du gouvernement, Amir Ohana présente plusieurs qualités. Avec cette nomination, cet avocat est devenu le premier membre du gouvernement ouvertement homosexuel ; un message adressé à son électorat laïc, alors que celui qui semblait le mieux placé pour ce poste, Bezalel Smotrich, a déclaré en début de semaine vouloir faire d'Israël un pays régi par la loi religieuse.

    Mais surtout, Amir Ohana - qui occupait la 19e place seulement sur la liste du Likoud aux élections d'avril dernier - est un fidèle de Benyamin Netanyahu et un partisan de la loi que le Premier ministre souhaite faire passer pour bénéficier d'une immunité face aux trois enquêtes pour corruption qui le visent.

    La Knesset s'étant dissoute la semaine dernière, elle n'est pas en mesure d'adopter ce type de législation avant les prochaines élections. Mais pour le quotidien Haaretz, Netanyahu s'attend à ce qu'Ohana instille la crainte « parmi les procureurs » qui seront bientôt tenus de décider de son sort. « Et, si nécessaire, qu'il transmette des informations », estime le journal de gauche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.