GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: le procureur refuse le report de l'audience de Netanyahu

    media Benyamin Netanyahu avait demandé le report de son audience pour répondre des accusations de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires en raison de la dissolution de la Knesset et de la tenue d'élections le 17 septembre. REUTERS/Ronen Zvulun

    Benyamin Netanyahu ne bénéficiera pas d'un nouveau délai dans les procédures judiciaires lancées contre lui. Le procureur général a rejeté la demande du Premier ministre israélien de reporter l'audience préalable à sa mise en examen. Une mauvaise nouvelle pour le chef du gouvernement lancé dans une nouvelle campagne électorale.

    De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Pour les avocats de Benyamin Netanyahu, le début d'une nouvelle campagne électorale justifiait un second report.  Mais le procureur général en a jugé autrement : « La dissolution de la Knesset et la tenue de nouvelles élections ne constituent pas, en tant que telles, une raison valable pour reporter la date de l’audience dans les enquêtes concernant le Premier ministre», a répondu son bureau à la défense du chef du gouvernement.

    Benyamin Netanyahu devrait donc être entendu par Avichaï Mandelblit les 2 et 3 octobre prochain. Même s'il s'impose à nouveau lors des prochaines élections, il devrait être à cette date-là en train de négocier la formation de sa coalition. Il ne serait que Premier ministre par intérim. La nouvelle Knesset n'aura probablement pas entamé ses travaux. Benyamin Netanyahu sera donc dans l'incapacité de faire passer une loi le protégeant d'une mise en examen le temps de son mandat.

    L'adoption d'un tel texte devrait prendre plusieurs semaines, voire mois, après le début des travaux de la Knesset. La mise en examen du chef du gouvernement par le procureur général pourrait, elle, intervenir avant, d'ici la fin de l'année. Avec la dissolution de la Knesset la semaine dernière, le calendrier est devenu défavorable à Benyamin Netanyahu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.