GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Iran déclare avoir abattu un drone américain sur son territoire (TV)
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Moyen-Orient

    Affaire des frais de bouche en Israël: Sara Netanyahu signe un accord

    media Benyamin Netanyahu et son épouse Sara, le 14 mai 2018, à Jérusalem. REUTERS/Ronen Zvulun

    C'est l'une des affaires dans laquelle Sara Netanyahu, la femme du Premier ministre israélien, était poursuivie. Le dossier des frais de bouche de la résidence du chef du gouvernement a été refermé : un accord a été signé ce mercredi. La femme de Benyamin Netanyahu devra rembourser une partie des sommes indûment dépensées en échange d'une peine amoindrie.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    L'acte de renvoi devant le tribunal accusait Sara Netanyahu de fraude et d'abus de confiance. Selon le procureur, la femme du Premier ministre avait fait payer par les contribuables israéliens près de 85 000 euros pour des repas commandés à de grands restaurants de Jérusalem alors que la résidence du chef du gouvernement disposait d'un cuisinier.

    Finalement, Sara Netanyahu a reconnu avoir dépensé, sans autorisation, environ 44 000 euros, soit un peu plus de la moitié de la somme qui lui était reprochée. En vertu de l'accord signé avec l'accusation, la femme du Premier ministre devra rembourser un quart de ces frais indûment engagés et s'acquitter d'une amende de près de 2 500 euros.

    En échange, le procureur a accepté de modifier les chefs d'accusation et de retenir finalement un délit moins grave dans le droit pénal israélien : le profit tiré de l'erreur commise par une tierce personne.

    Mais Sara Netanyahu n'en a pas encore fini avec la justice: elle est également accusée par une ancienne employée de mauvais traitement. La jeune femme a témoigné mardi devant un tribunal de Jérusalem. L'avocat de la femme du Premier ministre juge ces accusations absurdes. Mais le tribunal a accepté d'étudier la plainte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.