GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Drone abattu: Téhéran diffuse les images, Trump parle d’«une énorme erreur»

    media Selon l’agence de presse Fars, le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a été vu à proximité du système «3-Khordad», qui aurait servi à abattre un drone militaire américain. Une information non datée. Fars news/Handout via REUTERS

    En pleine tension avec les États-Unis dans le golfe Persique, l'Iran a annoncé avoir abattu un drone américain qui était entré dans l'espace aérien du pays, non loin du détroit d'Ormuz, provoquant une vive réaction du président américain qui a évoqué « une énorme erreur de l'Iran ». L'Iran a dénoncé à l'ONU une action américaine « provocatrice ».

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    Pour la première fois, la télévision iranienne a montré les images de l'attaque du drone américain qui a été abattu par les Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite iranienne.

    On voit sur les images un missile tiré dans la nuit. Quelques secondes plus tard, on aperçoit une très forte explosion et des cris de « Allahou Akbar ». En revanche, aucune image n'a été montrée pour l'instant sur les débris du drone.

    Selon les médias iraniens, le drone américain de type Global Hawk a été abattu par un missile 3-Khordad de fabrication iranienne. Ce missile peut frapper une cible à une distance de 75 kilomètres.

    Les Gardiens de la Révolution ont affirmé que ce drone avait violé l'espace aérien iranien alors que les Américains affirment qu'il se trouvait dans l'espace aérien international.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a accusé les États-Unis d'avoir violé l'espace iranien. Il a ajouté que Téhéran allait porter plainte devant les Nations unies contre ce qu'il a appelé « l'agression américaine ».
    Surtout, il a précisé dans un autre tweet que les Iraniens avaient récupéré une partie du drone dans les eaux territoriales iraniennes.

    En tout cas, ce premier incident direct entre l'Iran et les États-Unis ne peut qu'aggraver la tension entre les deux pays et provoquer même une éventuelle confrontation directe.


    Trump évoque une « énorme erreur de l’Iran »

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

    Donald Trump semble écarter une décision délibérée des autorités iraniennes. « L’Iran a fait une énorme erreur », a-t-il déclaré, mais il a précisé : « J’ai l’impression qu’il s’agit d’une erreur faite par un général ou quelqu’un d’autre, j’ai du mal à croire que c’était volontaire ».

    Interrogé sur une éventuelle riposte, le président a répondu : « Vous le saurez bientôt ». Lindsey Graham, un sénateur républicain proche de Donald Trump, a pour sa part commenté : « Le président ne veut pas la guerre, mais il défendra les intérêts américains ». Et d’ajouter : « Nous sommes plus proches d’une action militaire qu’hier, s’il y a la guerre, l’Iran la perdra ».

    À lire aussi : Les États-Unis renforcent leur dispositif militaire au Moyen-Orient

    Le commandant des forces américaines dans la région a assuré que le drone abattu se trouvait bien au-dessus des eaux internationales dans le détroit d’Ormuz lorsqu’il a été frappé par Téhéran. Le général Joseph Guastella a précisé que l’appareil se trouvait à 34 kilomètres des côtes iraniennes. Il a parlé de dangereuse attaque et d’escalade.

    La Maison Blanche doit informer ce jeudi les responsables du Congrès sur la situation. Donald Trump a aussi décidé d’envoyer son conseiller à la Sécurité nationale en Israël pour des rencontres centrées sur la « sécurité régionale ». John Bolton rencontrera dimanche le Premier ministre israélien puis ses homologues israélien et russe. Donald Trump a toujours dit qu’il souhaitait désengager les Américains des zones de conflit et ne semble pas prêt à partir en guerre. Mais son entourage compte plusieurs faucons comme John Bolton.

    Les démocrates, convoqués à la Maison Blanche pour être informés après l’incident, redoutent une escalade. « Le président n’a peut-être pas l’intention de partir en guerre, mais nous craignons que lui et son administration nous entraînent dans une guerre, a déclaréChuck Schumer, chef des démocrates au Sénat. La position des démocrates est que le Congrès doit donner son approbation avant de se lancer dans un conflit avec l’Iran et l’un des meilleurs moyens d’éviter une guerre que personne ne veut est d’avoir un débat robuste et ouvert et que le Congrès ait son mot à dire. »

    Les démocrates ont déposé un amendement qui impose à la Maison Blanche de consulter le Congrès avant toute attaque contre l’Iran, mais le chef de la majorité au Sénat, Mick McConnell, refuse pour l’instant de le soumettre au vote.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.