GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Gaza: le chef du Hamas accuse Israël de ne pas respecter ses engagements

    media Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, assiste à une réunion avec des membres des médias internationaux dans son bureau de Gaza, le 20 juin 2019. REUTERS/Mohammed Salem

    À neuf reprises en un peu plus d’un an, des confrontations ont éclaté entre l’armée israélienne et les groupes armés de la bande de Gaza. Tirs de roquettes et bombardements durent quelques jours, parfois quelques heures puis la tension redescend : l’Égypte et les Nations unies arrachent un cessez-le-feu aux deux parties. Un calme précaire règne actuellement. Mais le chef du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, accuse Israël de menacer cette trêve en ne respectant pas ses engagements.

    Avec notre envoyé spécial à Gaza,  Guilhem Delteil

    À chaque regain de tension, un cessez-le-feu est arraché par les Égyptiens et les Nations unies. Mais pour Ismaïl Haniyeh, chacun de ces accords reprend les engagements contenus dans la trêve signée en 2014 à l’issue de la dernière guerre. Et Israël, la puissance occupante, ne respecte pas sa parole, estime le chef du bureau politique du Hamas.

    « Ces accords, l’occupation les applique lentement, dit-il. Elle ne les respecte pas. Donc je dis que les accords sont aujourd’hui en danger parce que l’occupation n’a pas respecté ses engagements et qu’elle applique ses accords en fonction de son humeur. »

    L’étendue de la zone de pêche varie et la fourniture d’électricité à l’enclave est en deçà des engagements dénonce Ismaïl Haniyeh qui assure à l'inverse que son mouvement tient, lui, toujours parole.

    « Nous respectons toujours ces accords. Nous voulons mettre fin aux souffrances du peuple palestinien, car à l’intérieur de la bande de Gaza, nous vivons en état de siège. Le peuple palestinien doit pouvoir vivre dignement dans la bande de Gaza comme n’importe quel autre peuple dans le monde. »

    Le Premier ministre israélien, de son côté, dénonce des violences continues de la part du Hamas, des tirs de roquettes, mais surtout l’envoi plus fréquent de ballons auxquels sont attachés des cocktails Molotov.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.