GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: l'armée à l’assaut d'une colline stratégique entre Hama et Idleb

    media Des membres de la Défense civile syrienne emportent un corps sur une civière à la suite d'une attaque aérienne du gouvernement dans le village du Bénin, à environ 30 kilomètres au sud d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, le 19 juin 2019. OMAR HAJ KADOUR / AFP

    Au moins 65 personnes, dont 15 civils, ont été tuées à Idleb jeudi 20 juin dans des combats au sol ou des frappes aériennes syriennes et russes. Ces pertes portent à 120 le nombre de morts dans cette région depuis mardi.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les troupes gouvernementales enchaînent les offensives pour tenter de reprendre une colline stratégique occupée par des jihadistes et des rebelles pro-turcs la semaine dernière au nord-ouest de Hama.

    Appuyés par des avions et des hélicoptères, des milliers de soldats ont lancé des assauts successifs ce jeudi pour prendre pied sur cette hauteur qui surplombe de vastes territoires.

    L’acharnement de l’armée syrienne à reconquérir ce site s’explique par le fait que la colline de Tal Malah domine une importante voie de ravitaillement entre deux grandes villes contrôlées par les troupes gouvernementales dans la province de Hama.

    L’enjeu justifie donc la puissance de feu déployée. Pour la seule journée de jeudi, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a compté 130 raids menés par des avions russes et syriens, et le tir de plus d’un millier d’obus et de roquettes.

    Malgré les assauts répétés de l’armée syrienne et le déluge d’obus et de bombes, les jihadistes s’accrochent, ce qui explique les pertes élevées dans les deux camps. L’OSDH fait état d’au moins 50 combattants des deux bords tués jeudi, sans changement notable sur la ligne de front.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.