GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le Moyen-Orient au cœur d'une réunion tripartite sans précédent à Jérusalem

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (d) et John Bolton (g), conseiller à la Sécurité nationale du président américain, en conférence de presse à Jérusalem, le 23 juin 2019. Tsafrir Abayov/Pool via REUTERS

    Pour la première fois, les conseillers à la sécurité nationale des États-Unis, de Russie et d'Israël vont évoquer ensemble ce lundi 24 juin la situation de la région.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    C’est une réunion trilatérale sans précédent à Jérusalem. Un événement qualifié d’historique et salué par le Premier ministre Benyamin Netanyahu comme une étape importante pour garantir la stabilité au Moyen-Orient en cette période de turbulences.

    L'Américain John Bolton, le Russe Nikolaï Patrouchev et l'Israélien Meir Ben Shabbat devaient au départ se pencher sur les efforts de l’Iran pour s’enraciner militairement en Syrie ; la tension entre les États-Unis et l'Iran dans le Golfe sera probablement en tête de l'ordre du jour.

    Pour Netanyahu, la tenue de cette rencontre lundi à Jérusalem est le signe du renforcement de la position israélienne sur la scène internationale.

    Pour le conseiller américain John Bolton, la situation dans la région rend encore plus importante la coopération avec Israël. « Ni l'Iran, ni aucune nation hostile ne doit prendre la prudence américaine et sa discrétion pour un signe de faiblesse. Personne n'a donné de permis de chasse à l'Iran dans la région, et l'Iran ne pourra jamais posséder l'arme nucléaire, ni contre les États-Unis ni contre le reste du monde », a souligné le conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre israélien.

    De son côté le conseiller russe Nikolaï Patrouchev affirme que l’Iran se trouve en Syrie à l’invitation du gouvernement légitime à Damas. Par conséquent, souligne-t-il, « nous devons tenir compte des intérêts de l’Iran ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.