GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'UNRWA a besoin d'argent rapidement pour poursuivre ses activités

    media Dépourvue de ressources naturelles, Gaza souffre d'une pénurie chronique d'eau et de carburant. (image d'illustration) SAID KHATIB / AFP

    L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens est toujours en pleine crise financière. Les États-Unis, qui étaient leur principal bailleur de fonds, ont coupé ses financements l'an dernier. L'UNRWA a réussi à compenser cette perte en 2018, mais le défi se pose à nouveau en 2019. Elle organise ainsi une conférence à New York ce mardi 25 juin pour lever des fonds indispensables à la poursuite de ses activités.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Pour venir en aide à 5,4 millions de réfugiés palestiniens, le budget annuel de l'UNRWA est de 1,2 milliard de dollars. Mais la continuité des services dispensés par l'agence est aujourd'hui menacée. Tamara Alriffai, porte-parole de l'UNRWA : « Nous avons besoin d'à peu près la moitié de ce budget et nous avons surtout besoin d'un versement rapide pour pouvoir continuer nos opérations sans interruption. La distribution de nourriture à Gaza, la rentrée scolaire et la distribution de cash aux familles de réfugiés de Palestine en Syrie les plus démunis»

    Pour les pays donateurs, les services de l'UNRWA sont essentiels pour préserver la stabilité régionale. L'an dernier, 42 États et institutions ont augmenté leur contribution au budget de l'agence pour pallier l'arrêt des financements américains. L'UNRWA a aujourd'hui besoin qu'ils renouvellent cet engagement : « Nous sommes responsables pour le maintien du budget exactement tel qu'il était l'année dernière. Nous n'augmenterons en rien notre budget, mais en retour, on aimerait que tous les Etats qui ont augmenté leur contribution l'année dernière redonnent exactement la même chose à l'UNRWA pour permettre à tous les programmes de rester au même niveau que l'année dernière. »

    Après la perte du soutien américain, le commissaire général de l'UNRWA jugeait que son agence faisait face à une menace existentielle. Ces derniers mois, elle a reçu un soutien politique fort face à la position américaine. Mais sur le plan financier, son avenir demeure incertain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.