GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Carlos Ghosn accuse les procureurs d'actions illégales, demande «l'annulation des poursuites»
    Moyen-Orient

    Les Émirats arabes unis réduisent leur présence militaire au Yémen

    media Des véhicules militaires des Émirats arabes unis à l'aéroport d'Aden, au Yémen, le 5 août 2015 (photo d'illustration). REUTERS/Fawaz Salman

    Les Émirats arabes unis réduisent leur présence militaire au Yémen. Les Émiriens sont pourtant un membre clé de la coalition conduite par l'Arabie saoudite dans la guerre contre les miliciens houthis. Mais les tensions entre les États-Unis et l'Iran qui se cristallisent dans la région du Golfe motivent apparemment les dirigeants émiriens à procéder à ce retrait partiel.

    Selon deux diplomates occidentaux, interrogés sous couvert d'anonymat par l'agence Reuters, les Émirats ont retiré une partie de leurs militaires du port d'Aden et de la côte ouest du Yémen. Dans ces zones, l'État du Golfe avait, ces dernières années, armé et formé des soldats yéménites qui combattent les miliciens houthis soutenus par l'Iran.

    D'autres sources occidentales, citées par Reuters, se prononcent sur la raison de ce retrait partiel: Abu Dhabi veut pouvoir compter sur ces troupes pour défendre son propre territoire en cas d'escalade entre les États-Unis et l'Iran.

    La sécurité maritime, un enjeu dans la zone

    La semaine dernière, le secrétaire d'État américain a effectué une tournée dans le Golfe afin de former une coalition pour protéger les axes de transport pétrolier dans le détroit d'Ormuz. Occasion pour Mike Pompeo de rappeler au prince héritier des Émirats arabes unis qu'il devait faire plus pour assurer la sécurité maritime.

    Cette pression américaine pourrait être un motif supplémentaire pour Abu Dhabi de faire revenir une partie de ces troupes. Le chiffre exact de militaires émiriens présents au Yémen n’est pas connu, ni celui des soldats concernés par ce redéploiement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.