GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Liban: l'armée détruit des abris de réfugiés syriens

    media Une réfugiée syrienne transporte ses biens pendant que des ouvriers détruisent l'habitation en dur, dans le camps d'Ersal au Liban, le 10 juin 2019. AFP/Joseph Eid

    L'armée libanaise a commencé à détruire des abris installés par des réfugiés syriens dans une région aride du nord-est du pays, frontalière de la Syrie ce lundi 1er juillet. Les organisations humanitaires ont indiqué qu'un délai avait été fixé par les autorités.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Des unités de l'armée libanaise ont pénétré dans plusieurs camps de réfugiés syriens dans la localité frontalière d'Ersal. Elles ont démoli au moins 20 logements selon un communiqué conjoint de sept ONG internationales. Des constructions en béton, érigées illégalement, devaient être démolies avant ce lundi 1er juillet. La date butoir pour démolir ces structures dans la région d'Ersal avait été repoussée par l'armée du 9 juin au 1er juillet.

    15 000 réfugiés impactés

    Les autorités libanaises craignent une installation permanente des réfugiés syriens. Ils sont un million, soit le quart de la population. Pour prévenir un tel scénario, le Liban, qui accueille depuis 1948 plusieurs centaines de milliers de réfugiés palestiniens, interdit les constructions en dur. Mais autorise uniquement l'utilisation de bois et de bâches en plastique.

    Ces démolitions vont concerner 15 000 personnes, dont 7 500 enfants. Et toucher 3 000 unités. La décision des autorités libanaises avait poussé de nombreux réfugiés à démolir eux-mêmes leurs maisons ces dernières semaines. Le jeudi 27 juin dernier, un peu moins de la moitié des structures d'Ersal avaient été démolies selon les ONG.

    « Les démolitions de ce lundi 1er juillet sont très limitées », a affirmé le chef de la municipalité d'Arsal, Bassel al-Houjeiri. Ses habitants sont sunnites, comme la majorité des réfugiés syriens. « Cette mesure sert d'avertissement pour les déplacés qui ne se sont pas encore conformés à la décision de l'armée », a-t-il conclu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.