GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: Assad remplace la plupart des chefs des principaux services de sécurité

    media Le président syrien Bachar el-Assad pendant une réunion avec des chefs de conseils locaux à Damas le dimanche 17 février 2019. SANA/Handout via REUTERS

    Le président syrien Bachar el-Assad a procédé à d’importants changements à la tête des principaux services de sécurité du pays. Parmi les partants figure le général Jamil al-Hassan, accusé des pires exactions par l’opposition et dont le nom figure sur la liste européenne des sanctions.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Des sources de l’opposition syrienne présentent les vastes changements opérés par le président Bachar el-Assad à la tête des services de sécurité comme le résultat d’une sourde lutte d’influence entre la Russie et l’Iran en Syrie.

    Les milieux proches des autorités syriennes affirment, de leur côté, que ces changements n’ont rien d’exceptionnel et interviennent dans le cadre des permutations et autres promotions militaires décidées deux fois par an, en janvier et en juillet.

    Il n’en reste pas moins que le remplacement du général Jamil al-Hassan, l’un des hommes les plus puissants de Syrie, ne passe pas inaperçu. Cet officier, qui dirige les services de renseignement de l’armée de l’Air depuis huit ans, est accusé par les opposants syriens d’être un partisan de la répression, responsable de nombreux crimes et exactions. Son nom avait été inscrit sur la liste noire de l’Union européenne.

    Il a été remplacé par son adjoint, Ghassan Ismaïl, dont le nom figure également sur la liste européenne des sanctions. Les changements décidés par le chef de l’État syrien touchent trois des quatre principaux services de sécurité du pays.

    Le chef des renseignements généraux, le général Dib Zeitoun, est remplacé par le général Houssam Louka, qui dirigeait la Sécurité politique, dont la direction échoit à un autre fidèle du régime, le général Nasser al-Ali.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.