GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    [Reportage] Irak: Mossoul, un vaste champ de mines

    media  
    Hôpital de Mossoul (image d'illustration). Getty Images

    Mossoul fête les deux ans de sa libération par l’armée irakienne et la coalition internationale. La deuxième ville du pays avait été libérée le 10 juillet 2017 après trois ans sous le joug des jihadistes de Daech. Une célébration en demi-teinte : la vie peine à reprendre son cours dans beaucoup de quartiers. L'ouest, où s’est produit la plus violente partie de la bataille, reste un champ de ruines déserté par les habitants, et truffé de mines artisanales. Des engins explosifs qui continuent de faire des victimes civiles, alors que des milliers de déplacés de guerre rentrent sur leurs terres et regagnent leurs maisons.

    De notre envoyé spécial à MossoulNoé Pignède

    Dans l’hôpital al-Salam, largement détruit par les combats, les patients venus de toute la région sont reçus dans des préfabriqués. Mahmoud Younes est l’un d’entre eux, il a 39 ans et se déplace en chaise roulante. Il y a trois mois, il a été blessé par une mine sur la route qui mène à son village.

    « Je conduisais et ma voiture a explosé. Mon oncle, qui était assis à côté de moi, est mort. Et moi, on a dû m’amputer de la jambe droite. L’autre est fracturée. J’ai passé un mois et demi dans cet hôpital avant de pouvoir rentrer chez moi. Si les organisations humanitaires ne m’avaient pas aidé, j’aurais dû payer beaucoup d’argent. J’ai eu de la chance d’être pris en charge ici, car grâce à Dieu, tout est gratuit. C’est un hôtel 5 étoiles. »

    Depuis son accident, un vendeur de mouton ne peut plus travailler. Chaque semaine, il se rend à l’hôpital pour des séances de rééducation. « Ce patient est diabétique, donc son rétablissement prend plus de temps, mais il est encore jeune ! Pour l’instant, le moignon cicatrise très bien. Bientôt, nous pourrons lui commander une prothèse pour qu’il soit à nouveau indépendant. Après, il pourra remarcher comme avant », raconte Khalid Malla, physiothérapeute à l’hôpital al-Salam, pour l’ONG Handicap international.

    Malgré les nombreuses opérations de déminage dans la région, la décontamination totale de Mossoul devrait prendre plusieurs décennies. Selon les Nations unies, l’Irak reste le cinquième pays le plus miné du monde.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.