GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: Benyamin Netanyahu dénonce l'inaction de l'UE sur l'Iran

    media Benyamin Netanyahu à Jérusalem le 14 juillet 2019. REUTERS/Ronen Zvulun

    L'Union européenne entend se battre pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien: les ministres des Affaires étrangères des 28 étaient réunis à Bruxelles et ont réaffirmé leur engagement à tenter de préserver ce texte désormais mal en point. Les Etats-Unis l'ont dénoncé et l'Iran ne respecte plus ses engagements. Mais les Européens espèrent encore parvenir à une désescalade. Cette position a été vivement attaquée lundi 15 juillet par le Premier ministre israélien, opposant de toujours à cet accord.

    De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Benyamin Netanyahu a toujours été opposé à l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Il a trouvé un allié de poids en la personne de Donald Trump. Les Etats-Unis ont dénoncé le texte. Depuis que l'Iran a annoncé ne plus respecter ses engagements, le Premier ministre israélien pèse auprès des pays européens pour qu'eux aussi rétablissent des sanctions contre la République islamique.

    Mais ce lundi 15 juillet, les Européens lui ont infligé un nouveau désaveu. Ils refusent de le suivre dans son combat contre l'Iran. Signe de l'agacement de Benyamin Netanyahu : il a réagi en faisant un parallèle historique sensible. « La réaction de l'Union européenne aux violations iraniennes me rappelle l'apaisement de l'Europe dans les années 1930, a-t-il déclaré. À l'époque aussi, il y avait des gens qui se cachaient la tête dans le sable et qui ne voyaient pas le danger qui s'approchait. Apparemment, il y a en Europe des gens qui ne vont pas se réveiller tant que des missiles iraniens ne seront pas tombés sur le sol européen. Mais évidemment, il sera alors trop tard ».

    Cette déclaration, en hébreu plutôt qu'en anglais, a été mise en ligne sur les comptes personnels de Benyamin Netanyahu. Cette réaction est avant tout celle d'un dirigeant en campagne. Le Premier ministre a fait de la défense des intérêts stratégiques d'Israël sur la scène internationale l'un de ses arguments favoris. Une victoire dans son bras de fer contre l'Union européenne serait aussi un succès politique.

    ►À lire aussi : En pleine campagne électorale, Netanyahu tente de séduire les colons

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.