GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: attentat meurtrier contre un bus de l’armée à Deraa

    media Vue aérienne de la province de Deraa, en Syrie. Image extraite d'une vidéo obtenue le 6 juillet 2018. ©CENTRAL MILITARY MEDIA/via REUTERS

    Six soldats syriens ont été tués et quinze autres blessés ce mercredi 17 juillet dans une attaque dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, berceau du soulèvement en 2011 contre le régime de Bachar el-Assad, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) et le site al-Masdar News, proche de Damas.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L’attaque a visé un bus transportant des soldats syriens vers une localité située non loin de la ville de Deraa. La bombe actionnée à distance a détruit le véhicule.

    L’attentat n’a pas été revendiqué, mais la province méridionale de Deraa est la proie, depuis des semaines, à une recrudescence des attaques de guérilla visant l’armée syrienne et d’anciens rebelles qui ont changé le fusil d’épaule.

    Lundi 15 juillet, des inconnus ont tiré des roquettes et des rafales d’armes automatiques contre une base de la 4e division blindée de la Garde républicaine, dirigée par le frère de Bachar el-Assad, le général Maher el-Assad.

    Deux jours plus tôt, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a fait état de l’explosion d’une bombe au passage d’une patrouille de l’armée russe, qui s’est portée garante du processus de réconciliation, qui a mis fin aux combats dans la province après la capitulation des rebelles. Ceux-ci conservent leurs armes légères dans certaines villes et villages, où l’armée syrienne n’est pas autorisée à entrer.

    La multiplication des actes de guérilla imputée à une « résistance populaire » a plongé la province de Deraa dans un climat de peur et d’insécurité. Les autorités syriennes discutent avec le garant russe de la possibilité d’entrer dans toutes les villes et localités, pour mettre un terme à ce mouvement insurrectionnel qui menace d’étendre à l’ensemble de la province.

    À lire aussi : Syrie: vaste offensive des jihadistes et rebelles dans la province de Lattaquié

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.