GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: sit-in dans les camps de réfugiés palestiniens pour l'emploi

    media Une rue du camp de réfugiés palestiniens Burj al-Barajneh, au sud de la capitale Beyrouth, le 1er septembre 2018 (Image d'illustration).. Anwar Amro / AFP

    La mobilisation des réfugiés palestiniens s’est poursuivie ce jeudi 18 juillet au Liban au lendemain de manifestations émaillées de violences. Les réfugiés protestent contre un plan de « réorganisation de la main-d’œuvre étrangère » mis en œuvre par le ministre du Travail.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Après avoir brûlé des pneus, coupé des routes et affronté l’armée et la police mercredi, les Palestiniens ont organisé jeudi des sit-in dans les camps dispersés dans les régions libanaises.

    Les Palestiniens entendent protester contre les mesures du ministre du Travail, qui a ordonné la fermeture d’entreprises qui ne sont pas en règle, ce qui menace, selon eux, des centaines d’emplois dans une communauté qui vit déjà dans des conditions précaires.

    La baisse du degré de violence fait suite aux contacts intensifs entrepris à plus d’un niveau pour contenir la colère des réfugiés palestiniens, dans un pays aux lois protectionnistes, où 72 métiers leur sont interdits.

    La réaction des réfugiés palestiniens à la décision de leur imposer un permis de travail et d’autres mesures a surpris la classe politique. La situation a semblé assez grave pour que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dépêche en urgence à Beyrouth un émissaire qui a fait le tour des hauts responsables politiques et sécuritaires libanais.

    L’objectif de ces tractations est de désamorcer la crise en partant du principe que les réfugiés palestiniens, installés depuis 1948 au Liban, ne doivent pas être traités, au niveau des lois, comme des travailleurs étrangers, mais comme une communauté ayant un statut spécial.

    À écouter aussi : Liban: les jeunes du camp palestinien de Nahr el-Bared en quête d'avenir

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.