GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: la province de Deir Ezzor toujours victime de raids de l’EI

    media Des forces pro-gouvernementales discutent à côté d'un sticker à l'effigie de Bachar al-Assad le 29 juin 2018 (image d'illustration). AFP PHOTO/Youssef KARWASHAN

    Au moins cinq soldats syriens et miliciens pro-régime ont été tués et autant ont été blessés dans une embuscade tendue par le groupe État islamique dans le désert d’al-Mayadeen, dans la province orientale de Deir Ezzor, selon l’ONG OSDH et des médias proches de Damas.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Des combattants du groupe État islamique ont attaqué aux roquettes et aux armes automatiques une patrouille des troupes gouvernementales syriennes dans une région désertique près de la ville de Mayadeen, à l’est de la Syrie. Des renforts dépêchés pour prêter main-forte à l’unité en difficulté sont à leur tour tombés dans une embuscade tendue par les jihadistes, qui se sont ensuite repliés vers le désert de la Badia.

    Une guérilla

    L’armée syrienne est victime d’une véritable guérilla dans cette vaste zone désertique qui s’étend jusqu’à la frontière avec l’Irak. Malgré les importants renforts et le soutien actif de l’armée russe, des Gardiens de la révolution iranienne et du Hezbollah libanais, les troupes gouvernementales ne parviennent pas à sécuriser cette région qui devient synonyme de mort et de disparition. Les jihadistes surgissent subitement du désert, frappent, puis disparaissent d’où ils sont venus.

    ►À lire aussi : En Syrie, combats violents à Hama et Idleb

    Début juillet, six soldats syriens avaient été tués et sept autres blessés dans une embuscade de l’EI au nord-est de la ville antique de Palmyre. Depuis début mai, 150 soldats et miliciens pro-régime ont trouvé la mort et une vingtaine d’autres ont été enlevés par des jihadistes. Ces derniers ont perdu une quarantaine de combattants seulement durant la même période.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.