GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L’Iran critique vivement l’idée d’une flotte européenne dans le golfe Persique

    media Un «message hostile» et un «acte provocateur» a déclaré Ali Rabiei, porte-parole du gouvernement iranien (Ici, au centre, en conférence de presse, le 7 juillet 2019, à Téhéran). Tasnim News Agency/Handout via REUTERS

    L'Iran a vivement critiqué la décision des pays européens d'envoyer une flotte militaire navale dans le golfe Persique pour protéger les pétroliers européens en pleine tension dans cette région stratégique.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    Le porte-parole du gouvernement iranien a affirmé que l'envoi d'« une flotte européenne dans la région » est un « message hostile » et un acte « provocateur ».

    De son côté, le président Hassan Rohani a également estimé que « la présence de forces étrangères n'aidera pas à assurer la sécurité de la région et sera la principale source de tensions », en recevant le ministre omanais des Affaires étrangères, qui effectue une visite à Téhéran pour tenter d'apaiser les tensions entre l'Iran, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

    Londres avait appelé lundi à la mise en place d'une « mission de protection maritime dirigée par les Européens », après l'arraisonnement par l'Iran d'un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz.

    Paris, Londres et Berlin prévoient de coordonner leurs forces pour renforcer la sécurité maritime dans la région du détroit d'Ormuz. La saisie le 19 juillet par l'Iran d'un pétrolier britannique est survenue quinze jours après l'arraisonnement d'un pétrolier iranien par la marine britannique au large de Gibraltar.

    Les tensions ne cessent de monter dans la région depuis le retrait américain de l'accord nucléaire iranien et le retour des sanctions américaines qui touchent durement l'économie iranienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.