GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: le camp palestinien d’Aïn el-Héloué secoué par de violents affrontements

    media Le camp d'Aïn el-Héloué, au Liban, abrite plus de 70 000 réfugiés. AFP

    Au Liban, de violents affrontements ont secoué le camp palestinien d’Aïn el-Héloué ce vendredi 2 août après l’assassinat d’un militant du Fatah.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Hassan Alaeddine a été tué par balle dans un quartier du camp où des groupes islamistes radicaux sont bien implantés. Dès l’annonce de sa mort, de violents combats aux armes automatiques et aux roquettes ont éclaté, semant la panique dans les ruelles étroites du camp le plus peuplé du Liban, qui abrite 70 000 réfugiés. Des habitants effrayés ont fui les zones de combats vers des quartiers plus sûrs. Après une accalmie en fin d’après-midi, les tirs ont repris en début de soirée entre des militants du Fatah et des membres d’un groupe radical tenu pour responsable de l’assassinat.

    Des dizaines d’islamistes recherchés par la justice pour des liens présumés avec des groupes terroristes sont réfugiés à Aïn el-Héloué depuis des années. Ils contrôlent plusieurs quartiers où l’armée libanaise n’est pas autorisée à entrer. Ce camp est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les principales organisations et les mouvements extrémistes.

    Ces combats interviennent alors qu’une forte tension est perceptible dans les camps du Liban, où des protestations ont lieu depuis deux semaines contre une décision des autorités libanaises de réorganiser la main-d’œuvre étrangère. Une mesure qui risque, selon les Palestiniens, de précariser l’emploi des réfugiés, à qui les lois libanaises interdisent d’exercer plus de 70 métiers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.