GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification
    Dernières infos
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    Moyen-Orient

    Erdogan menace d’attaquer une nouvelle fois la milice kurde syrienne YPG

    media Le président turc Recep Tayyip Erdogan menace à nouveau d'attaquer la milice kurde syrienne YPG. REUTERS/Presidential Press Office/Kayhan Ozer

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé ce mardi 6 août que les opérations lancées par Ankara contre la milice kurde syrienne YPG entreraient dans une « nouvelle phase très bientôt ». Une telle intervention ne serait toutefois pas sans risques pour le président turc.

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Audlauer

    « Si Dieu le veut, le processus que nous avons commencé (...) va entrer dans une nouvelle phase très bientôt », annonce le président Erdogan en parlant d’une nouvelle opération contre la milice kurde YPG.

    À deux reprises ces trois derniers jours, alors qu’une délégation militaire américaine se trouve à Ankara, Recep Tayyip Erdogan a menacé d’attaquer sans attendre les principaux alliés de Washington sur le terrain syrien : les forces kurdes des YPG. Il avait déjà attaqué ces forces luttant contre Daesh à deux reprises dont la dernière remonte à décembre 2018.

    Dans l’immédiat, les menaces du président turc visent à faire pression sur les États-Unis pour qu’ils cèdent aux demandes d’Ankara d’éloigner les combattants kurdes plus de 30 kilomètres au-delà de la frontière turque. Recep Tayyip Erdogan veut y envoyer son armée pour établir une zone dite « de sécurité ».

    Sur le plan intérieur, le président turc, toujours ébranlé par sa récente défaite aux municipales d’Istanbul, veut aussi donner des gages au parti ultranationaliste, sans lequel il perdrait sa majorité parlementaire. Une intervention militaire est perçue comme un bon moyen de préserver cette alliance tout en mobilisant l’électorat.

    Dévaster l’économie turque

    Reste que le pari est extrêmement risqué. Le président américain Donald Trump avait promis au début de l’année de « dévaster l’économie turque », déjà bien mal en point, si Ankara attaquait les forces kurdes de Syrie. Le coup économique pourrait être fatal, sans même parler des risques militaires et politiques d’une offensive de l’armée turque dans une zone où sont stationnés des militaires américains.

    Peu avant le discours du président turc, le chef du Pentagone Mark Esper avait prévenu qu’une offensive turque contre les combattants kurdes dans le nord de la Syrie serait « inacceptable ».

    ►À écouter aussi : Les dessous de l'infox - Quand Erdogan réécrit l’histoire des Kurdes en Syrie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.