GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: les travailleuses philippines interdites d'enfants sous peine d'expulsion

    media Manifestation à Tel Aviv d'enfants nés en Israël et d'origine philippine contre les déportations, le 6 août 2019. Gil COHEN-MAGEN/AFP

    En Israël, une travailleuse philippine et son fils de 13 ans, né en Israël, étaient sur le point d'être expulsés dimanche soir avant d'être placés en zone de rétention dans l'aéroport, selon une association qui les soutient. La jeune femme, Rosemarie Perez et son fils Rohan symbolisent le cas de centaines de femmes venues légalement en Israël pour travailler mais à qui on interdit d'avoir des enfants, sous peine d'être expulsées.

    Rohan est un jeune garçon « né d'une mère qui est venue en Israël pour travailler et s'occuper de personnes âgées 24h sur 24, six jours par semaine, un travail que personne ne veut faire ici », nous explique Beth Franco, porte-parole de l'association United Children of Israël, qui défend les droits des enfants de travailleurs immigrés, que nous avons joint au téléphone.

    « Rohan, son fils, est né ici, il a étudié ici, il a grandit ici, a la mentalité d'ici, il est complètement Israélien ».

    Interdites d'enfant par contrat

    Mobilisation de soutien à Rosemarie Perez et à son fils Rohan, menacés d'expulsion d'Israël sur la page facebook de l'association United Children of Israel. UCI-United-Children-of-Israel

    Or quand ces femmes viennent en Israël, elles n'ont pas le droit de fonder une famille : « elles signent un contrat selon lequel elles n'ont pas droit d'avoir un enfant en Israël, poursuit Beth Franco. Si c'est le cas, elles doivent l'envoyer dans leur pays, sinon elles perdent leur visa. Elles deviennent illégales automatiquement.

    Mais que pouvez-vous attendre de jeunes femmes qui arrivent ici pour travailler ? Elles sont jeunes, elles sortent, elles tombent amoureuses... Avant de faire venir des gens en Israël, il fallait penser à l'avenir. Maintenant les autorités essaient d'expulser ces femmes et leurs enfants et en même temps elles font venir de nouveaux travailleurs tous les jours.»

    A quelle logique sera répond-il ? interroge encore Beth Franco. Quelque 28.000 travailleurs originaires des Philippines résident en Israël. La plupart sont employés dans l'aide à la personne ou à domicile et leur visa est conditionné au fait qu'ils ne fondent pas de famille dans le pays, sauf conditions exceptionnelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.