GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Ankara avertit Damas de ne «pas jouer avec le feu»

    media La ville de Khan Cheikhoun le 18 août 2019 avant l'entrée dans la ville des forces de Bachar el-Assad. AFP Photos

    En Syrie, les groupes jihadistes et rebelles se sont retirés ce mardi 20 août d’un secteur clef de la région d’Idleb : la ville de Khan Cheikhoun et ses environs, secteur clé du nord-ouest. Mais ils affirment vouloir se redéployer pour éviter que les forces du régime de Bachar el-Assad ne remontent plus haut encore dans le dernier bastion de l'opposition. De son côté la Turquie a averti Damas de ne pas «jouer avec le feu» après l'attaque de son convoi.

    Le président français a profité lundi 19 août de sa rencontre avec Vladimir Poutine pour appeler au respect du cessez-le-feu décidé sur cette zone il y a presque un an. Les accords conclus en septembre dernier imposaient notamment à Ankara de contrôler les groupes jihadistes présents dans la zone frontalière de la Turquie. Mais depuis l’ancienne branche d’al-Qaïda, Hayat Tahrir al-Cham, a pris le contrôle d’une grande partie de la région amenant nombre d’autres groupes satellitaires à se ranger à ses côtés.

    Le président russe a, lui, réaffirmé son soutien aux efforts de l’armée syrienne pour éliminer les menaces terroristes à Idleb. Lundi 19 août, les forces de Bachar al-Assad sont entrées dans certains quartiers de cette ville stratégique à Khan Cheikhoune, la capitale de la région d’Idleb. Des combats intenses ont opposé les forces gouvernementales soutenues par la Russie et les groupes rebelles et jihadistes soutenus par la Turquie.

    Des avions syriens et russes ont d’ailleurs directement bombardé un convoi turc. Selon Damas, ces véhicules chargés de munitions étaient destinés à soutenir les groupes de combattants à Khan Cheikhoune.

    Ankara a condamné cette attaque et affirmé que tout serait fait pour garantir la sécurité des soldats et postes d’observation turcs. Un de ces postes au sud de la région d’Idleb est actuellement encerclé par les forces du régime. Le ministre turc des Affaires étrangères a mis en garde aujourd’hui Damas, l’appelant à ne « pas jouer avec le feu ».

    « Le régime ne devrait pas jouer avec le feu », a déclaré M. Cavusoglu lors d'une conférence de presse à Ankara. « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour garantir la sécurité de nos soldats et de nos postes d'observation. Mais nous espérons ne pas en arriver là », a-t-il ajouté, sans plus de détails.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.