GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Eliminatoires CAN 2021 : A domicile, la Côte d’Ivoire bat le Niger (1-0)
    Moyen-Orient

    L'Arabie saoudite remplace son ministre de l'Energie

    media L'ex ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Falih (à droite) et son successeur le prince Abdel Aziz ben Salmane, le 1er juillet 2019 lors d'une réunion de l'Opep à Vienne JOE KLAMAR / AFP

    Le roi Salmane d'Arabie saoudite a nommé un de ses fils ministre de l'Energie en remplacement de Khalid al-Falih. Un remaniement majeur au sein de ce poids lourd de l'Opep affecté par la faiblesse des cours du pétrole.

    La nomination du prince Abdel Aziz ben Salmane, demi-frère du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, survient alors que le royaume prépare l'introduction en Bourse du géant pétrolier public Aramco à l'horizon 2020-2021 en espérant des conditions de marché plus favorables.

    Le limogeage de Khalid al-Falih survient quelques jours après son remplacement au poste de président d'Aramco par Yassir al-Roumayyan, le patron du fonds souverain saoudien supervisant un ambitieux plan de diversification de l'économie du royaume, fortement dépendant de l'or noir.

    Outre son départ de la tête d'Aramco, Khalid al-Falih avait également vu ses compétences amoindries au sein du gouvernement en perdant un des portefeuilles attachés à son ministère, celui de l'Industrie et des Ressources minières.

    Homme de confiance

    Son successeur, le prince Abdel Aziz ben Salmane, « travaille au ministère du Pétrole depuis plusieurs décennies », a expliqué Ali Shihabi, fondateur de l'ancien think-tank pro-saoudien Arabia Foundation. Il « a participé à presque toutes les réunions de l'Opep depuis lors, et il apporte avec lui une grande expérience institutionnelle », a-t-il ajouté.

    Sa nomination concentre encore davantage le pouvoir aux mains de la famille du roi Salmane. Son autre fils, le prince Mohammed, contrôle les principaux leviers du pouvoir et est l'héritier du trône. Et son fils cadet, le prince Khaled ben Salmane, est ministre adjoint de la Défense.

    Les analystes avaient vu dans la mise à l'écart de Khalid al-Falih d'Aramco le signe d'un mécontentement au sein du pouvoir saoudien quant aux cours actuels du brut, jugés trop bas pour permettre une entrée en Bourse d'Aramco dans des conditions optimales.

    C’est un remaniement important dans la mesure où le prince héritier veut s’assurer de meilleurs résultats économiques, notamment dans le secteur pétrolier, en vue de l’ouverture du capital de la compagnie nationale Aramco. Ils veulent ouvrir 5% de ce capital dans les meilleures conditions possibles. Aujourd’hui, le contexte économique ne leur permet pas de le faire. Donc ils veulent un homme de confiance à la tête de l’énergie.

    Guillaume Fourmont

    rédacteur en chef des revues Moyen-Orient et Carto

    09/09/2019 - par Heike Schmidt Écouter

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.